Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : le gouvernement prend l'orpaillage en main


Alwihda Info | Par Mahamat Abderamane Ali Kitire - 26 Août 2019 modifié le 26 Août 2019 - 20:33



Tchad : le gouvernement prend l'orpaillage en main. © Alwihda Info
Tchad : le gouvernement prend l'orpaillage en main. © Alwihda Info
Un atelier axé sur la mise en place du comptoir national de l'or et des métaux précieux (CNOMP) a été organisé ce lundi 26 août au Palais du 15 janvier à N'Djamena par la Société nationale des mines et de la géologie (SONAMIG).

Le ministre secrétaire général de la Présidence de la République, Kalzeube Payimi Deubet a ouvert les travaux en présence du ministre du Pétrole, des Mines et de l'Énergie, Mahamat Hamid Koua, du directeur général de la SONAMIG, Outmane Hamdam et d'autres membres du Gouvernement.

L'objectif de cet atelier entre dans le cadre du développement du secteur minier prôné par les autorités, conformément au Plan national de développement 2017-2021.

Contrôler le circuit de l'or et lutter contre la fraude

Le président du comité d'organisation, Djimadoum Nambatingar a déclaré que "cet atelier se veut être une occasion importante, accordée à tous les acteurs et parties prenantes du secteur minier afin de partager en profondeur avec la SONAMIG, toutes les pistes de réflexion devant déboucher sur des solutions durables dans la mise en œuvre du comptoir national de l'or et des métaux précieux".

D'après le directeur général de la SONAMIG, Outmane Hamdane, "la mise en place du CNOMP au sein de la SONAMIG permettra à l'État tchadien d'assurer avec efficacité le contrôle du circuit de l'or dans toute la chaîne, depuis la production jusqu'à la commercialisation, et de lutter contre la fraude en vue de la certification de l'or tchadien".

Il a ajouté que "le Gouvernement encourage, depuis quelques années, l'exploitation minière et particulièrement celle des métaux, comme en témoigne l'octroi de divers permis de recherche de gisements d'or et autres (métaux, Ndlr). Le Gouvernement attend des résultats concrets du secteur minier".

Tchad : le gouvernement prend l'orpaillage en main. © Alwihda Info
Tchad : le gouvernement prend l'orpaillage en main. © Alwihda Info
"​Des orpailleurs illégaux, une menace à la sécurité du pays"

Le ministre du Pétrole, des Mines et de l'Énergie, Mahamat Hamid Koua a indiqué que "les orpailleurs illégaux détiennent parfois des détecteurs de métaux performants, de la téléphonie moderne, des GPS et sont encadrés et téléguidés par des réseaux mafieux et armés. Cet attroupement inédit et non encadré constitue une menace à la sécurité du pays".

Selon lui, le ministère du Pétrole, des Mines et de l'Énergie se fixe pour objectif de sensibiliser la population sur l'importance de bien organiser le secteur des mines à travers l'orpaillage, l'exploitation mécanisée, semi-industrielle ou industrielle à grande échelle, assurer et garantir la sécurité des opérateurs miniers en général, rationaliser la production et respecter l'environnement.

"L'intérêt de cet atelier est de susciter des critiques mais aussi des suggestions concrètes pouvant concourir à mettre l'accent sur tous ces défis, notamment la maîtrise du circuit de production et de vente de l'or à travers la mise en place du CNOMP afin de densifier les revenus du Trésor public, d'équilibrer la balance commerciale et créer des emplois stables", a souligné Mahamat Hamid Koua.

Tchad : le gouvernement prend l'orpaillage en main. © Alwihda Info
Tchad : le gouvernement prend l'orpaillage en main. © Alwihda Info
Des richesses minières dans tout le pays

Le ministre d'État, ministre secrétaire général de la Présidence de la république, Kalzeube Payimi Deubet a affirmé que "le Tchad dispose d'un potentiel minier important et varié dans la partie Sud du pays, à l'Est, à l'Ouest et au Nord sur une grandeur de 700.000 km2. Les données en notre possession datent de plus de 20 ans selon une étude d'exploitation effectuée par le programme des Nations Unies".

"C'est dans cette optique que le Gouvernement a confié récemment en février 2018, la mise en valeur des ressources aurifères à la SONAMIG, entreprise dotée d'une autonomie de gestion et d'une personnalité juridique dont la mission principale est de faciliter l'accès aux marchés national et international, ainsi que les arrangements institutionnels nécessaires à l'épanouissement du secteur minier au Tchad", a précisé le ministre d'État.

L'atelier sur la mise en place du comptoir national de l'or et des métaux précieux va permettre aux participants d'examiner et d'échanger, pendant quatre jours, sur le cadre qui permettra d'organiser ce secteur.



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 63205229 ; 66304389 ; 63415139 (Bureau N'Djamena)