Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : le nouveau ministre Brahim Mahamat Djamaladine prêt à relever les défis


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 7 Juillet 2019 modifié le 7 Juillet 2019 - 08:23



La ministre secrétaire générale du Gouvernement, Mariam Mahamat Nour, a présidée mercredi 3 juillet la cérémonie de passation de service au ministère de l'Environnement de l'Eau et de la Pêche, entre Siddick Abdelkérim Haggar et Brahim Mahamat Djamaladine.

La cérémonie s'est déroulée dans l'enceinte du ministère, en présence des fonctionnaires et de la Garde forestière et faunique.

Le ministre sortant Sidick Abdelkérim Haggar a remercié le personnel pour le travail abattu pendant ses fonctions. Il a relevé plusieurs réalisations, notamment la fourniture et l'installation de 2500 pompes à motricité humaine, 284 châteaux d'eau semi-urbains et 10 châteaux urbains, ainsi que des ouvrages d'assainissement communautaires et individuels.

Des études de faisabilité technique réalisées dans 74 villes ont conduit à la réalisation de plusieurs projets, dont sept micro-barrages et 40 seuils d'épandage en zone de socle.

D'après Sidick Abdelkérim Haggar, le taux d'accès à l'eau potable est passé de 53% à 62%, bien que des disparités régionales persistent.

S'agissant du secteur de l'environnement, le ministre sortant a énuméré la substitution du bois-énergie par le gaz butane, afin de mettre un terme à la coupe abusive du bois, la mise en place du commandement de la Garde Forestière, la réintroduction de l'Oryx dans la réserve de Wadi Rimé-Wadi Hachim, du rhinocéros au parc national de Zakouma et de l'Addax prochainement.

Des actes et des résultats

Le nouveau ministre de l'Environnement de l'Eau et de la Pêche, Brahim Mahamat Djamaladine, a fait part de sa détermination pour relever les défis liés aux besoins pressants en eau des populations, à la protection de l'environnement et à la conservation de la biodiversité face aux changements climatiques, au développement des activités halieutiques et de l'aquaculture.

"Chacun devra être jugé par des actes, par ses résultats", a souligné Brahim Mahamat Djamaladine.

Des prises de contact avec le personnel

Vendredi, le nouveau ministre a rencontré les différents responsables de son département et des organes sous tutelle.

Brahim Mahamat Djamaladine a exhorté ses collaborateurs au travail. Il réitéré que l'administration étant une continuité, il s'appuiera sur les compétences afin de relever les défis liés à l'accès à l'eau potable et à la protection de la nature et de la faune.

Ce lundi, le ministre tiendra une réunion de prise de contact avec l'ensemble du personnel de son département, les responsables des organes sous tutelle, les chefs de projets ainsi que les différents points focaux, dans l'amphithéâtre de la Faculté de médecine à Gardolé.



Dans la même rubrique :
< >

Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 63205229 ; 66304389 ; 63415139 (Bureau N'Djamena)