Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : les dangers des aliments exposés au sol dans les marchés de N'Djamena


Alwihda Info | Par Abba Modou Oumara - 21 Février 2024



Tchad : les dangers des aliments exposés au sol dans les marchés de N'Djamena
Dans les marchés de N'Djamena, des légumes sont étalés à même le sol, exposant les consommateurs à des risques sanitaires considérables.

Cette pratique, qui va à l'encontre des règles d'hygiène, pourrait favoriser la transmission de maladies telles que la parasitose, la tuberculose et le choléra. Les observations faites dans les marchés de Dembé, Diguel, et au marché à mil, révèlent que légumes, viandes, et poissons sont souvent exposés à ciel ouvert, à la merci de la poussière et des microbes.

Malgré les consignes sanitaires exigeant que les produits soient disposés sur des surfaces propres, de nombreux commerçants ignorent ces directives, mettant en péril la santé des consommateurs. La proximité des étals avec les voies routières accentue le risque de contamination par la poussière soulevée par les véhicules et les passants, enveloppant les aliments de microbes.

Cette situation alarmante appelle à une prise de conscience et à une action concertée des autorités et de la population. Il est crucial de sensibiliser les vendeurs et les consommateurs aux dangers de ces pratiques, et d'encourager le respect des normes d'hygiène pour préserver la santé publique.

La persistance de la pratique de vendre des aliments à même le sol dans les marchés, à travers l'Afrique, soulève d'importants enjeux de santé publique. Cette situation, courante dans de nombreuses régions, expose les aliments à la contamination par la poussière, les microbes et les parasites, augmentant ainsi le risque de transmission de maladies telles que la diarrhée, la typhoïde, le choléra et diverses infections parasitaires.

La proximité des denrées alimentaires aux routes poussiéreuses, et la manipulation non hygiénique par les vendeurs, exacerbent ces risques. Malgré la connaissance des dangers potentiels pour la santé, cette pratique perdure en raison de la tradition, de la pauvreté, et du manque d'infrastructures adéquates et d'accès à l'éducation sanitaire.

La nécessité de sensibiliser davantage les communautés sur les pratiques d'hygiène alimentaire sûres, et d'améliorer les conditions de vente dans les marchés, est donc cruciale pour protéger la santé des populations.



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 24 Avril 2024 - 20:28 Tchad : rapatriement de 93 prisonniers de Libye


Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 99267667 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)