Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : les violences contre les femmes au centre d'un débat à Ati


Alwihda Info | Par Hassan Djidda Hassan - 7 Décembre 2019 modifié le 7 Décembre 2019 - 16:30



Tchad : les violences contre les femmes au centre d'un débat à Ati. © Alwihda Info
Tchad : les violences contre les femmes au centre d'un débat à Ati. © Alwihda Info
A l'occasion de la campagne des 16 jours d'activisme contre les violences faites aux femmes, une conférence-débat a été organisée samedi par le préfet du département de Batha Ouest sur le thème "les violences", dans la grande salle de polyvalence du lycée Acyl Ahmat Akhabache d'Ati.

La conférence-débat s'est penchée sur l'opposition des mouvements féministes dans le monde et leur résistance aux violences faites aux femmes et à tout genre de violence.

Elle a été animée par Ali Mahamadia, coordinateur du réseau des jeunes pour le développement, Housna Alkhalil, point focal pour la ligue international pour la paix et la liberté et Moussa Guinihi Mahamat.

Les conférenciers ont évoqué plusieurs aspects, notamment celui de la communication envers les femmes et filles victimes de violences, ainsi que les différents dispositifs juridiques existants qui protègent leurs droits.

La conférence a permis d'expliquer et d'orienter les femmes et jeunes filles sur les dispositifs mis en place pour les protéger contre toute forme de stigmatisation et toutes formes de violences à leur égard ; montrer la persistance globale de ces violences à travers toutes les époques historiques et tous les espaces géographiques ; et montrer le lien entre la violence directe faite aux femmes et l’intensification des nouvelles pratiques que la mondialisation des dernières décennies a déclenchée.

La campagne « 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes » est l’occasion de dynamiser les actions visant à mettre fin à la violence contre les femmes et les filles partout dans le monde.

Le préfet du département du Batha Ouest, Fatimé Boukar Kosseï, s'est félicité de la grande participation à cette conférence-débat. Elle a remercié les participants pour leur présence massive et pour l’intérêt qu’ils accordent à ce thème.

Le préfet a remercié également les conférenciers pour avoir accepté avec humilité de présenter ce thème à l’échelle du département, ainsi que le proviseur du lycée Acyl Ahmat Akhbache pour avoir accueilli l'évènement au sein de l'établissement.

"Le choix de ce thème cadre parfaitement avec la philosophie des 16 jours d’activisme. En effet, les 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes consistent à dire halte aux mariages précoces et forcés, à l’excision des filles, à la violence conjugale, au harcèlement et tout autre abus fait aux femmes", a indiqué Fatimé Boukar Kosseï.

Selon elle, "il est prévu, à cet effet, des articles dans la loi pénale punissant sans pitié ceux qui les ignorent. Celui qui tenterait de les enfreindre, les croisera froidement sur son chemin, Homme averti, en vaut deux ; la femme est une mère, une épouse, une sœur, une fille ! Mérite-t-elle de subir des violences ? La réponse vous l’avez tous ! Dieu, le Miséricordieux, notre Créateur a honoré la femme dans la sourate 12, verset 28.  Arrêtez de vous attirer la colère du ciel puis celle des hommes en robe noire", a-t-elle ajouté.

Tchad : les violences contre les femmes au centre d'un débat à Ati. © Alwihda Info
Tchad : les violences contre les femmes au centre d'un débat à Ati. © Alwihda Info

Tchad : les violences contre les femmes au centre d'un débat à Ati. © Alwihda Info
Tchad : les violences contre les femmes au centre d'un débat à Ati. © Alwihda Info

Tchad : les violences contre les femmes au centre d'un débat à Ati. © Alwihda Info
Tchad : les violences contre les femmes au centre d'un débat à Ati. © Alwihda Info



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 63205229 ; 66304389 ; 63415139  (Bureau N'Djamena)