Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : "nous devrions surpasser nos intérêts égoïstes et s'unir"


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 10 Octobre 2019 modifié le 10 Octobre 2019 - 09:13



Tchad : "nous devrions surpasser nos intérêts égoïstes et s'unir". © DR
Tchad : "nous devrions surpasser nos intérêts égoïstes et s'unir". © DR
Les locaux du lycée franco-arabe d'Abeché ont servi de cadre, mercredi, à une séance de sensibilisation en faveur du désarmement, de la paix et de la cohabitation pacifique, organisée par l'Union nationale des jeunes cadres pour la consultation et la cohabitation pacifique. L'évènement a été placé sous les auspices du préfet du département de Ouara, représentant le gouverneur de la province du Ouaddaï.

Conformément à son cahier de charge, la mission de l'UNJCP conduite par son secrétaire général, Sidick Sougui Lony, a échangé avec les élèves du lycée franco-arabe d'Abeché sur les maux tels que les violences inter-communautaires qui minent la quiétude de la population de la province de Ouaddaï.

Pour le secrétaire général de l'UNJCP, la recrudescence des violences entre agriculteurs et éleveurs est due en grande partie à la course pour l'exploitation des ressources naturelles qui se raréfient ces derniers temps. Elles sont également "créées et entretenues par des personnes de mauvaise foi, qui cherchent par tous les moyens à semer la zizanie et la terreur entre les populations", soutient Sidick Sougui Lony.

Dans le soucis de préserver cette paix chèrement acquise et de renforcer davantage la cohésion sociale entre agriculteurs et éleveurs, qui faut-il le rappeler sont complémentaires, l'UNJCP appelle les différentes couches à une prise de conscience. "Nous devrions surpasser nos intérêts égoïstes et s'unir pour bâtir un Tchad fort et prospère", indique Sidick Sougui Lony.

Pour le préfet du département de Ouara, cette initiative de l'UNJCP vient à point nommé. Les enjeux de ces affrontements inter-communautaires et socio-professionnels sont majeurs. C'est pourquoi l'apport des organisations de la société civile telle que l'UNJCP doit être acceptée à bras ouvert. Cette initiative "concours aux actions entreprises par le gouvernement pour rétablir la paix et la sécurité des biens et des personnes sur toute l'étendue du territoire national", précise-t-il.

A l'unisson, l'assemblée a prodigué des conseils allant dans le sens de l'amour du prochain, la tolérance, la solidarité et l'union pour vaincre ce mal qu'est la violence inter-communautaire.



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 63205229 ; 66304389 ; 63415139 (Bureau N'Djamena)