Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : opération sécuritaire au Mayo Kebbi Ouest, les précisions du gouverneur


Alwihda Info | Par Foka Mapagne - 21 Février 2020



Le gouverneur de la province du Mayo Kebbi Ouest, Adoum Forteye Amadou, a donné vendredi les détails d'une opération coordonnée des forces de défense et de sécurité, en appui avec une centaine de membres de six comités de vigilance, pour renforcer la sécurité dans sa zone.

Adoum Forteye Amadou a séjourné pendant 11 jours avec les forces de défense et de sécurité dans la forêt du département de El-Ouaya, avec l'appui des membres des comités de vigilances du Mayo Kebbi Ouest.

"Sur le terrain, nous avons eu l'appui des comités de vigilance (Gagal, Nougassa, Fianga, Gounou Gaya, Kourdolé, Lago), soit une centaine de personnes. Parmi la centaine de personnes présentes, nous avons sélectionné ceux qui sont aptes à marcher à pied, au nombre de 80. Ces 80 personnes ont fait la mission de terrain avec les forces de défense et de sécurité pendant les 11 jours sur le terrain", a expliqué le gouverneur.

Le bilan se présente comme suit : deux malfaiteurs assassinés, neuf malfaiteurs arrêtés dont quatre dans la province du Mayo Kebbi Ouest à Lagon, deux à Hadjair Marfaine et deux à Goïgolo, deux arrêtés dans la province du Mayo Kebbi Est à Gamma, deux arrêtés dans la ville de N'Djamena et l'un arrêté dans la province du Bahr El Gazel à Moussoro, soit au total neuf arrestations jusqu'à présent.

"Durant le séjour, non seulement nous avons eu l'appui de ces comités de vigilance venus de ces différentes villes précitées, mais nous avons eu l'appui nécessaire du chef de canton de Lagon qui a été avec les forces de défense et de sécurité sur le terrain pendant les 11 jours. Cet acte est à saluer", a déclaré Adoum Forteye Amadou.

Selon lui, "au moment où nous parlons, la mission est entrain de continuer sur le terrain parce que pour nous c'est le début d'une grande opération pour ramener la quiétude et la paix au sein de la population du Mayo Kebbi Ouest de manière générale."

Des enlèvements contre rançons

Le 9 février dernier, "autour d'une heure du matin, des malfrats armés ont fait irruption dans le canton Lagon. Ils ont enlevé un homme âgé d'une quarantaine d'années et ont sur le champ abattu un adolescent, fils de la personne enlevée", a confirmé Adoum Forteye Amadou.

Informés de cette situation autour de 5 heures du matin, le gouverneur et les forces de défense et de sécurité sont descendus sur le terrain.

Un appel à la population

Le gouverneur a demandé au reste de la population de "prendre l'exemple de ces Foulbé qui ont quitté la province du Mayo Kebbi Est et ceux aussi du Mayo Kebbi Ouest qui étaient aux côtés des forces de défense et de sécurité, et qui nous ont souvent donné des informations très intéressantes."

"Nous demandons au reste de la population de suivre cet exemple, de donner des informations en temps réel, et d'éviter ce boycott d'un certain nombre d'hommes politiques qui eux, au lieu d'informer, sensibiliser la population, d'aider les forces de défense et de sécurité, passent leur temps à faire des ragots et trouvent leur compte dans le malheur de la population du Mayo Kebbi Ouest", a souligné le gouverneur de la province du Mayo Kebbi Ouest, Adoum Forteye Amadou.



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 63205229 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)