Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : pourquoi les femmes tombent dans les lieux de cérémonie "Azouma" ?


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 15 Juillet 2019 modifié le 16 Juillet 2019 - 08:53



© DR
© DR
TCHAD - A Abéché, les cas de femmes qui s'évanouissent dans les lieux de cérémonie "Azouma" se multiplient, le mystère reste pourtant inexpliqué. Qu'est-ce qui se cache derrière ce phénomène ?

Certaines familles n'hésitent pas à se rendre chez des "voyants", l'occasion de se faire soutirer de l'argent en échange de produits qui pourraient guérir.

D'après certains leaders religieux ou Imams qui reçoivent souvent ces femmes, les familles tentent d'expliquer ce phénomène par de la "magie noire, des envoûtements ou de la sorcellerie".

Toutefois, les Imams fournissent d'autres explications et estiment que les femmes ne veulent plus accomplir leurs devoirs religieux, notamment la prière. Elle ne se couvrent pas les cheveux et ôtent le voile. D'autres n'ont pas le corps saint, soulignent les serviteurs de Dieu.

Ce phénomène attise les critiques et le rejet dans la société. En effet, les victimes sont accusées d'envoutement ou de sorcellerie par d'autres femmes. Elles sont parfois rejetées et critiquées dans les quartiers.

Où se trouve la vérité ? Dieu seul sait l'origine de ce fléau qui prend de l'ampleur dans la ville d'Abéché. Ne peut-on pas faire preuve de conscience face à cette situation ? Il serait judicieux que les gens prennent conscience de ce problème qui divise les femmes dans la société.

Néanmoins, des Imams recommandent à ces femmes d'arrêter la musique aux heures de prière afin d'accomplir les obligations religieuses, "chose qui n'est pas faite". Les heures de prières "doivent être respectées en lettres d'or pour tout pratiquant".



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 63205229 ; 66304389 ; 63415139 (Bureau N'Djamena)