Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : quand les réseaux sociaux deviennent un champ de bataille


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 15 Janvier 2020 modifié le 15 Janvier 2020 - 10:21



En mars 2018, le président Tchadien en exercice, S.E. Idriss Itno Déby a été contraint de prendre une décision terrible : couper l'accès aux réseaux sociaux de toute la population pour endiguer la montée du terrorisme.

Alors que le conflit armé avec le groupe terroriste Boko Haram s'intensifiait, le président Idriss Deby a privé 14,9 millions de personnes de tout accès aux réseaux sociaux. Facebook, Instagram, WhatsApp, Twitter devinrent ainsi de l'histoire ancienne pour le plus grand pays d'Afrique centrale.
 

Un coup dur pour les populations

Sur tous les plans, la disparation des réseaux sociaux a été difficile à vivre pour les Tchadiens. Déjà que seulement 48 % de la population a accès à un téléphone portable et seulement 5 % à internet, le tableau est devenu encore plus sombre...

Pendant l'année 2018, 150 000 personnes ont définitivement fermé leurs comptes sur les réseaux sociaux. Incapables de publier régulièrement, les e-commerçants n'ont pas eu d'autre choix que de mettre la clé sous la porte...

Même son de cloche du côté des opérateurs mobiles. Airtel Tchad a vu son chiffre d'affaires diminuer de 21 %. Bien que Tigo Tchad n'ait pas révélé ses résultats, à n'en point douter, cette année ne fût pas l'une des meilleures qu'il soit...

Pour rester en contact avec leurs proches éparpillés aux quatre coins du monde, de nombreux Tchadiens eurent recours à l'utilisation de VPN. Cependant, avec le coût élevé des data mobiles, difficile de maintenir un contact permanent... Dans ce calvaire, les Tchadiens résidant à la frontière du Cameroun étaient les plus chanceux. En se dotant d'une des SIM cardsdu pays voisin, ils pouvaient utiliser les réseaux sociaux sans limitations et à un prix plus abordable.

Heureusement pour l'ensemble de la population Tchadienne, le 13 juillet 2019, le président Idriss Itny Débo a mis fin à ce calvaire.

Un retour à la liberté d'expression

Il aura fallu 472 jours pour que les Tchadiens retrouvent le plein accès aux réseaux sociaux. Dès l'annonce de la nouvelle, les populations se sont ruées dans les cyber cafés et sur leurs smartphones.

Imaginez un peu leur joie après une si longue période coupée du reste du monde... Sur Twitter, les Tchadiens l'ont exprimé par des messages enflammés et des émoticônes hilarantes. Sur Instagram, il n'est pas rare de trouver des références à cette période obscure dans les biographie Instagram des influenceurs locaux.

La décision du président Tchadien a été saluée par de nombreux chefs d'État et organisations internationales. Sans surprise, la division Afrique de Facebook a applaudi la résolution du président Tchadien. Dans les bureaux d'Internet Sans Frontières (ISF), les dirigeants n'ont pas caché leur bonheur.

Aujourd'hui, les Tchadiens sont libres d'aller sur les réseaux sociaux comme bon leur semble. Facebook, WhatsApp et Instagram font de nouveau partie de leur quotidien. On ne leur souhaite qu'une chose : que plus jamais, ils n'aient à traverser une période aussi sombre...



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 63205229 ; 66304389 ; 63415139  (Bureau N'Djamena)