Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : remise du prix de l'excellence en journalisme, édition 2017


Alwihda Info | Par - 21 Décembre 2017 modifié le 21 Décembre 2017 - 21:59


Le prix Gabat Saleh pour la promotion de l’excellence en journalisme a pour but de rendre hommage à ce confrère Gaba Salet.


Le Haut Conseil de la Communication (HCC) a organisé ce jeudi 21 décembre 2017 au CEFOD de N’Djamena, une cérémonie de remise du prix Gabat Saleh pour la promotion de l’excellence en journalisme. Cette 8ème édition est placé sous le thème « Bâtir le Tchad que nous voulons dans une paix durable ».

Le prix Gabat Saleh pour la promotion de l’excellence en journalisme a pour but de rendre hommage à ce confrère Gaba Salet, mort dans les geôles de la sinistre DDS en 1989 pour l’honneur et la défense de la liberté de presse au Tchad.

Il s’agit également de leur rafraîchir la mémoire et informer les jeunes journalistes sur la lutte et les sacrifices des anciens journalistes pour la promotion de la liberté d’expression et le développement du métier au Tchad.

Le thème choisi pour cette circonstance « Bâtir le Tchad que nous voulons dans une paix durable » par le HCC a pour but d’accompagner le gouvernement dans son effort de développer le pays d’une part, et surtout soutenir et vulgariser à travers les medias les Objectifs du Développement Durable (ODD).

Au total, 19 articles de la presse écrite, 9 articles de la radio et 5 de la télévision ont été présélectionnés par le jury. Seuls trois meilleurs journalistes se sont vus décernés des prix substantiels qui ont conjointement marqué par leur plume, leur micro ou leur camera en 2017.

Il s’agit notamment de ces trois lauréats, Nadjidoumbé Florent reporter de journal N’Djamena Bi-Hebdo pour la presse écrite, de Djibrine Nouh Alwali journaliste de la RNT pour la radio et de Adoum Abdelkader journaliste de la Tele Tchad pour le prix de l’audiovisuel.

Les 3 heureux gagnants obtiendront respectivement trois bourses qui les conduiront au Maroc pour un séjour entièrement pris en charge et une moto pour chaque organe des médias gagnants.

Le comité d’organisation dudit concours s’est basé sur des critères rigoureux pour primer ces medias, entre autre la situation administrative du média, sa qualité, le respect de la loi, de l’éthique et de la déontologie, la périodicité, le tirage et la subvention concernant les journaux.

Le prix spécial médias revient respectivement au journal N’Djamena Bi-hebdo, la radio FM Liberté et le journal en ligne Tchad Infos qui obtiennent chacune une moto dame.

Cependant, ce prix spécial n’a pas été opéré sur une base scientifique mais sur des critères de choix opérés par les membres du jury, d’après le comité d’organisation dudit concours.

Le président du Haut Conseil de la Communication (HCC), Dieudonné Djonanbaye indique que la systématisation des dérives, dérapages et la virulence des ​attaques contre des citoyens de tous les bords prennent des allures inquiétantes au point d’interroger fondamentalement le régulateur sur sa mission.

Par ailleurs, il souligne que le Haut Conseil de la Communication va se résoudre, pour y faire face, à puiser le performant dispositif normatif actuel, les moyens de briser cette nouvelle forme de journalisme qui n’informe pas, ne dénonce pas, ne critique pas mais insulte, diffame et viole la sphère intime du citoyen. « Face à ces agressions mués par des considérations vénales, nous n’invoquons que la pertinence de la loi, ses pertinentes dispositions ainsi que la responsabilité sociale du journaliste et sa conscience professionnelle. À ce sujet, à compter du premier trimestre 2018, nous allons appliquer dans toute sa rigueur, les dispositions de l’article 20 de la loi 17/PR/2010 relative à la presse », martèle le président du HCC, Dieudonné Djonabaye.

En outre, il affirme que son souci de voir les medias tchadiens débarrassés de certaines brebis galeuses qui ternissent son image de marque conquise à la sueur de vrais professionnels ne saurait être confondu à une quelconque velléité répressive. « Bien au contraire, assainir le métier de journaliste pour le régulateur que nous sommes, consiste à faire la distinction entre l’excellence et la médiocrité, de récompenser les premiers et de sanctionner les derniers », prévient le président du HCC, Dieudonné Djonabaye.

Pour sa part, le représentant du groupe de communication des Nations-Unies, Mansour Ndiaye déclare que la motivation première de son institution est de travailler avec les medias Tchadiens pour une appropriation des 17 Objectifs du Développement Durable à tous les niveaux et dans toutes les catégories sociales.

Par ailleurs, il souligne que cet accompagnement se traduit aussi par une participation active aux initiatives visant l’appui des journalistes y compris dans le pays profond, pour favoriser l’accès des populations à l’information dont elles ont besoin en tant que citoyen et participant chacun dans son domaine, dans le progrès du pays vers le développement.

La remise de prix par certaines personnalités aux lauréats, le témoignage de Ngatender à son ami Gaba Saleh et la remise des attestations aux partenaires du concours du prix de l'excellence en journalisme ont agrémenté cette cérémonie.
Djimet Wiche Wahili
Journaliste, directeur de publication. Tél : +(235) 66304389 E-mail : djimetwiche@gmail.com En savoir plus sur cet auteur