Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ANALYSE

Tchad : transition énergétique et gestion environnementale, des enjeux et défis


Alwihda Info | Par Abakar Adoum N'gaye - 29 Novembre 2021

Une analyse de Moctar Ahmed Djamil, Ingénieur environnementaliste, chef des départements Society of Petroleum Engineers (SPE) section de N'Djamena, à l'occasion du salon des carrières.


Moctar Ahmed Djamil, Ingénieur environnementaliste, chef des départements Society of Petroleum Engineers (SPE) section de N'Djamena.
Moctar Ahmed Djamil, Ingénieur environnementaliste, chef des départements Society of Petroleum Engineers (SPE) section de N'Djamena.
La transition énergétique vise à transformer un système énergétique pour diminuer son impact environnemental. Au Tchad, cela est devenue un sujet politique important pour des nombreuses raisons. Parmi ces raisons, on peut citer : les problèmes écologiques à l'instar du réchauffement climatique, les questions de santé publique ou encore la question du prix de l'énergie et de la croissance économique.

Dans le cadre de la transition énergétique, un certain nombre d'enjeux et de défis se posent car, la transition énergétique ne signifie pas simplement construire des éoliennes et des panneaux solaires. Cela touche des phénomènes aussi divers notamment l'accès à l'énergie, l'adéquation entre la production et la consommation, le prix et le coût de la production énergétique, etc.

Le Tchad a amorcé sa transition énergétique en 2018 par la définition d'une nouvelle politique énergétique appelée "lettre de politique énergétique'', centrée sur les éléments suivants :

1 - stratégie du gouvernement en matière de transition énergétique vers les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique ;
2 - définir les démarches et les actions à entreprendre pour atteindre les objectifs fixés dans la vision politique des hautes autorités du Tchad ;
3 - refléter la volonté du gouvernement d'assainir la scène énergétique et de fournir un cadre favorable aux investissements dans le secteur, en tirant profit des technologies d'énergies propres qui permettraient des économies d'énergies considérables.
 
La loi n°36 du 26 août 2019 avec ses décrets d'application décrit largement la politique énergétique. La réduction des déchets joue un rôle très important car cela permet de valoriser certains types de déchets qui aujourd'hui sont jetés ou gaspillés. Par exemple, les déchets ménagers compostables sont valorisés dans le cadre du programme de biométhanisation ou d'incinération (Cas du SOTRAFA a Moundou au Tchad) où ils servent à produire de l'électricité, de la chaleur ou de l'énergie.



Dans la même rubrique :
< >