Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : trois ministres signent une circulaire contre la Diya


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 4 Octobre 2019 modifié le 4 Octobre 2019 - 21:10



Tchad : trois ministres signent une circulaire contre la Diya. © Pr
Tchad : trois ministres signent une circulaire contre la Diya. © Pr
Trois membres du gouvernement ont signé vendredi, peu avant la clôture de la 4ème conférence des gouverneurs à Abéché, une note circulaire interdisant la pratique de la Diya ("prix du sang", Ndlr) en substitution à l'action en justice.

Le ministre de la Justice chargé des droits humains, Djimet Arabi a indiqué que "les parties en conflit assimilent le paiement de la Diya à l'extinction totale de l'action pénale. Nous rappelons que la Diya est contraire à la loi".

"Dorénavant, l'action publique doit être exercée systématiquement. En cas de mort d'hommes, l'exercice de l'action publique est obligatoire, nonobstant le paiement de dommages et intérêts par les parents des victimes. Les autorités, (notamment) traditionnelles et coutumières sont tenues de respecter de manière stricte" ces orientations, indique la note signée par le ministre de la Justice chargé des droits humains, le ministre de l’Administration du territoire et des Collectivités territoriales décentralisées, et le ministre délégué à la Présidence chargé de la défense nationale et de la sécurité.

Le président de la République Idriss Déby a également rappelé que cette pratique est interdite et ne doit "plus jamais" se substituer à l'action pénale. Il a dénoncé le "permis de tuer" que s'autorisent certains individus fortunés qui s'acquittent du prix du sang pour éviter la justice.



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 63205229 ; 66304389 ; 63415139  (Bureau N'Djamena)