Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : un ancien chef de la sécurité accusé d'avoir commandité un assassinat


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 19 Décembre 2018 modifié le 19 Décembre 2018 - 23:01


L’ATUDDH souhaite que le général Issmat Issaak soit traduit devant la justice pour avoir "commandité un assassinat".


Illustration. © DR
Illustration. © DR
Le secrétaire général de l’Alliance Tchadienne Universelle pour la Défense des Droits de l’Homme (ATUDDH), Brahim Seid Cheikh accuse, dans un communiqué de presse, l’ex-directeur général de l’Agence Nationale pour la Sécurité (ANS), le général Issmat Issaak Cheick, d’avoir commandité des traitements inhumains et à la fois dégradants qui ont été infligés à Adoum Moustapha et Youssouf Ibrahim, en date du 4 octobre 2016, à Moroni dans le Dar Tama. Les actes ont entrainé la mort de Adoum Moustapha suite à des tortures.

L’ATUDDH rapporte que les enfants de la victime ont déposé une plainte au tribunal d’Abéché contre l’ex-directeur général de l’ANS, le général Issmat Issaak Cheick. Elle informe que la procédure suit son cours mais relève avoir constaté qu’après le jugement, le commanditaire de cet acte a finalement été libéré.

Le secrétaire général de l’ATUDDH, Brahim Seid Cheikh rappelle que l’une des victimes et les parents d’Adoum Moustapha attendent que justice leur soit rendue, et que les auteurs de ces forfaits soient sévèrement punis. Par ailleurs, il interpelle le ministre de la Justice afin qu'il s'investisse davantage pour lutter contre l’impunité et l’injustice en vue de garantir l’Etat de droit.



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 23 Août 2019 - 21:48 Tchad : une opération de salubrité à Goz Beida