Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : un enfant de 13 ans égorge son demi-frère de 4 ans


Alwihda Info | Par Abba Issa - 14 Octobre 2019 modifié le 14 Octobre 2019 - 19:02



Le gouverneur de la province du Ouaddai Ramadan Erdebou a déclaré lundi à la presse locale que contrairement à ce qui a été dit sur les réseaux sociaux, “aucun élément de Boko Haram n'est signalé à Abéché.”

Il s’est exprimé 48 heures après la découverte du corps d’un enfant âgé d’à peine quatre ans, la gorge tranchée, dans un quartier de la ville d’Abéché.

La victime a été égorgé avec un couteau qui a été retrouvé à côté du corps. L’auteur de meurtre est un enfant âgé de 13 ans, issu de la même famille que le défunt.

Le comité chargé de l'enquête, appuyé par les sages, a rendu cet après-midi les conclusions de l’enquête.

Le gouverneur Ramadan Erdebou, accompagné des responsables judiciaires et sécuritaires, s’était rendu samedi sur les lieux du crime, peu après la découverte du corps.

Ce lundi, le gouverneur a rassuré l'opinion nationale que la province du Ouaddai et la ville d'Abéché vivent dans la sécurité. “Les forces de défense et de sécurité veillent jour et nuit pour la protection des personnes et de leurs biens”, a-t-il assuré.

L’auteur identifié

Le procureur de la République près le tribunal d'Abéché, Hassan Djamous Hachim, a souligné que les agents enquêteurs ont pu identifier le présumé auteur. Il s’agit du demi-frère de la victime.

D’après lui, il ne s'agit pas d’un acte terroriste, c'est un cas de meurtre commis par un mineur sur un mineur. Il a ajouté que c'est un acte désolant, la famille est vivement attristée, la victime est l'un de leur et l'auteur aussi.

Conformément à la loi, lorsqu’un tel acte est commis par un mineur, l'ouverture d'une information judiciaire s'impose. Ainsi dit-il, en tant qu'autorité de poursuite, le juge pour enfants va être saisi, tandis que l'auteur est pénalement responsable.

Selon lui, c'est au juge pour enfants de poser tous les actes nécessaires pour la manifestation de la vérité, a-t-il indiqué.

Des motivations floues

Le procureur s’est interrogé sur le caractère délibéré de cette infractions. “Est-ce que cet enfant a commis cet acte délibérément de lui même, ou il y a des gens qui se cachent derrière ça, Dieu seul sait.”

Le procureur a expliqué que l'enquête qui sera menée par le juge d'instruction permettra de fournir plus de renseignements sur les faits.

Au nom du comité de Sage, Hachim Adam Annour a reconnu les efforts fournis par le gouverneur et ses proches collaborateurs pour parvenir aux résultats qui démentent les fausses informations publiées à travers Internet et les bouches-à-oreilles.

Il a précisé que la victime dénonçait régulièrement le comportement de son grand-frère qui déserte les cours.



Tchad : un enfant de 13 ans égorge son demi-frère de 4 ans




Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 63205229 ; 66304389 ; 63415139  (Bureau N'Djamena)