Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : un livre fait "l'autopsie de la jeunesse en quête d'espoir"


Alwihda Info | Par Malick Mahamat Tidjani - 16 Avril 2019 modifié le 17 Avril 2019 - 14:21



L'auteur tchadien Bonheur Ngon-Gor Mortorde. © DR
L'auteur tchadien Bonheur Ngon-Gor Mortorde. © DR
L'auteur Bonheur Ngon-Gor Mortorde a présenté ce mardi 16 avril à la Faculté des sciences juridiques et politiques de l'Université de N'Djamena, un livre intitulé "Autopsie d'une jeunesse tchadienne en quête d'espoir", préfacé par Dr. Succès Masra. Ce livre pose un sévère diagnostic de tous les maux qui minent dangereusement la jeunesse tchadienne. Cette frange importante de la population est "malheureusement mise en ballotage contre elle-même et broyée au rouleau compresseur d'un système : le régime Deby", explique l'auteur.

L'auteur essaye de faire un catalogue en termes des chapelles idéologiques : il y a des approbateurs automatiques, des opportunistes instantanés et des contestataires systématiques. Cette jeunesse au nom de qui fusent les discours officiels est mal formée ou instruite, jetée en pâture à l'alcoolisme, au chômage, et à toutes les formes de délinquance, si bien que l'éducation qui est le socle de tout développement est aux périphéries des programmes du Gouvernement.

Le jeune auteur interpelle ceux de son âge mais s'en prend aux décideurs qui ont "une morale cabossée, une absence de vision, un manque de patriotisme". Bref, "la démission de l'État en faillite depuis fort longtemps est un cas de conscience", souligne-t-il.

 

L'auteur tchadien Bonheur Ngon-Gor Mortorde. © Alwihda Info
L'auteur tchadien Bonheur Ngon-Gor Mortorde. © Alwihda Info
En dépit du mal être tchadien perceptible, les ingrédients sont réunis pour cet état de fait. Il pointe tout de même une lueur d'espoir : il appartient aux jeunes, qui ont la force et l'énergie de transformer la multitude crétine de politiciens démagogues-manipulateurs, de se mettre debout et de prendre leur destin en main. Mais il doivent au préalable être transformés eux-mêmes en acteurs de développement afin que le changement soit une réalité au détour des luttes sérieuses et non stériles et assassines.

Ne le 10 avril 1993 à Beyama, Bonheur Ngon-Gor Mortorde obtient un baccalauréat A4. Il poursuivit actuellement ses études en master de Droit public fondamental à l'Université de N'djamena. Il fut président national de l'Union nationale des étudiants tchadiens de 2016 à 2017.

L'auteur tchadien Bonheur Ngon-Gor Mortorde. © Alwihda Info
L'auteur tchadien Bonheur Ngon-Gor Mortorde. © Alwihda Info