Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : un rapport pointe des dysfonctionnements d'établissements privés du supérieur


Alwihda Info | Par Malick Mahamat Tidjani - 13 Juillet 2019 modifié le 13 Juillet 2019 - 20:32



Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'innovation, David Houdeingar. © Alwihda Info
Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'innovation, David Houdeingar. © Alwihda Info
La commission nationale pour l’enseignement supérieur a présenté vendredi, au Centre national pour la recherche et le développement, le rapport d’inspection des établissements privés d’enseignement supérieur pour l’année 2019.

Le rapport recense 63 établissements dont 58 instituts et écoles de formation professionnelle, ainsi que cinq universités dans la capitale et dans la zone méridionale du pays.

Dans sa présentation, le rapporteur général de cette commission, Frederick Leonodji, a fait un classement en 5 catégories des résultats, après un constat au regard des manquements et des efforts fournis.

Les 63 établissements inspectés ont été classés comme suit : 12 établissements sont de très bonne qualité soit 19 % de l'effectif total, 20 sont de bonne qualité, 9 sont de qualité moyenne, 9 de mauvaise qualité, 13 de très mauvaise qualité.

Le président de la Commission nationale pour l’enseignement supérieur, Mahamat Borgo Hassan qui a présenté les recommandations, a demandé entre autres au ministère de tutelle de regarder les formations au niveau BTS pour les établissements privés de qualité acceptable, de retirer l'agrément pour les filières incriminées et de fermer les établissements privés en cessation d’activité et sans autorisation depuis trois ans.

Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'innovation, David Houdeingar a reçu un exemplaire du rapport et l'a apprécié à sa juste valeur.

La présentation du rapport a permis de faire prendre conscience de l’ampleur des préoccupations qui sont, non seulement celles de ministère de l’Enseignement supérieur, mais également des membres fondateurs des différents établissements de l’enseignement supérieur privé.

Un certain nombre de dysfonctionnements ont été relevés et des améliorations sont attendues.



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 63205229 ; 66304389 ; 63415139 (Bureau N'Djamena)