Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : vers la production d'une farine enrichie pour lutter contre la malnutrition


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 22 Novembre 2019 modifié le 22 Novembre 2019 - 06:16



Tchad : vers la production d'une farine enrichie pour lutter contre la malnutrition. © MSP
Tchad : vers la production d'une farine enrichie pour lutter contre la malnutrition. © MSP
Le ministre de la Santé publique, Mahamoud Youssouf Khayal a échangé jeudi sur le projet conjoint de production locale d'un aliment de complément fortifié (PRO-FORT) avec la représentante et directrice Pays du Programme alimentaire mondiale, Mme. Sally Haydock, au cours d'un entretien.

Le projet qui consiste à produire localement une farine enrichie, Manisa, est appuyé conjointement par l'Organisation mondiale de la santé, l'Unicef et le Programme alimentaire mondiale, indique le ministère de la Santé publique.

Il a pour objectif de renforcer la résilience des ménages les plus vulnérables en améliorant l'accès, la disponibilité, la stabilité et l'utilisation des aliments de complément à haute valeur nutritive pour les enfants de 6 à 24 mois.

Le projet PRO-FORT cible deux provinces pilotes au Tchad : le Mayo kebbi Est et le Mayo Kebbi ouest. Deux unités de production sont installées respectivement à Pala et à Lere. Le projet sera intensifié dans d'autres provinces du pays touchées par la malnutrition chronique.

La malnutrition chronique représente un défi majeur de santé au Tchad avec des conséquences irréversibles pour l'enfant en termes de croissance physique, de développement intellectuel et de productivité à l'âge adulte.

Au Tchad, 56% de la population adulte a souffert de retard de croissance durant l'enfance, selon les dernières données d'octobre 2016. La perte annuelle pour l'économie est estimée à 9,5% du produit l'intérieur brut (PIB) du pays.

D'après le ministère de la Santé publique, la lutte contre la malnutrition chronique nécessite une approche intégrée conjoint et multi-sectorielle. Le programme conjoint des Nations Unies PRO-FORT répond à cette problématique en proposant une proposition cohérente entre différentes agences des Nations Unies (FAO, OMS, PAM, UNICEF) en lien avec le gouvernement et la société civile.



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 63205229 ; 66304389 ; 63415139  (Bureau N'Djamena)