Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : violation du port de masque au Logone Occidental, des amendes systématiques dès demain


Alwihda Info | Par - 26 Juin 2020



Tchad : violation du port de masque au Logone Occidental, des amendes systématiques dès demain. © Golmem Ali/Alwihda Info
Tchad : violation du port de masque au Logone Occidental, des amendes systématiques dès demain. © Golmem Ali/Alwihda Info
Le secrétaire général de la province du Logone Occidental, Ngana Ndjékila, a déclaré jeudi au cours d'un point de presse que le port du masque est obligatoire à compter du samedi 27 juin 2020. Jusqu'à présent, le port de masque est obligatoire à N'Djamena et fortement recommandé dans les provinces, dans le cadre de la lutte contre la Covid-19.

"Nous avons l'habitude de revendiquer nos droits. Nous n'avons pas que des droits, nous avons également les devoirs à respecter. Donc ce genre de citoyens ne doivent pas se considérer comme de vrais citoyens. Ailleurs, ce genre de citoyens sont même chicottés. (...) La plus haute autorité de notre province, le gouverneur, refuse de se verser dans ce genre de traitement irrespectueux des administrés. Alors, celà ne doit pas être assimilé à une faiblesse de sa part", a indiqué Ngana Ndjékila.

"Nous voulons passer maintenant à une vitesse supérieure. À partir du samedi 27 juin 2020, les forces de l'ordre et de sécurité de notre province sont fermement instruites pour agir", a souligné le secrétaire général de la province du Logone Occidental.

Selon Ngana Ndjékila, "elles doivent interpeller toute personne qui ne porterai pas son cache-nez et qui sera en train de circuler dans les rues ou dans les marchés de la place."

Les contrevenants à l'obligation de port de masque devront payer une amende de 2000 Fcfa. Ils seront préalablement conduits au commissariat de police ou à la gendarmerie.

"En cas de récidive, la personne aura à payer. Chaque fois qu'on l'interpelle, elle aura à payer les 2000 Fcfa. S'il n'y a pas les 2000 Fcfa, on va l'amener à la maison d'arrêt pour 15 jours. Nous avons l'obligation d'agir ainsi pour astreindre ces citoyens véreux", a conclu Ngana Ndjékila.
Golmen Ali
Correspondant de la province du Logone Occidental En savoir plus sur cet auteur



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 99267667 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)





TRIBUNE & DEBATS