Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Togo : après le succès de la phase pilote, les Maisons de justice seront bientôt implantées dans 5 autres préfectures


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 29 Novembre 2019 modifié le 29 Novembre 2019 - 11:59


Un conseil des ministres au Togo. Illustration. © DR
Un conseil des ministres au Togo. Illustration. © DR
Lomé - De nouvelles « Maisons de justice » verront bientôt le jour au Togo. La décision a été prise par le gouvernement, le mercredi 27 novembre 2019 à l’occasion du Conseil des ministres.

Elle se justifie par le succès enregistré par les quatre (4) « Maisons de justice », pilotes mises en place à Cinkassé, Dapaong, Agoe-Nyivé et Baguida. En effet, après un an d'expérimentation, ces maisons ont reçu un bon accueil de la part des citoyens et ont réalisé, selon le Conseil des ministres, trois cent soixante-deux (362) médiations et conciliations et sept cent quatre-vingt-dix-huit (798) consultations juridiques. 

« Au vu des résultats encourageants enregistrés et la volonté des partenaires techniques et financiers d’accompagner notre pays dans cette initiative, le ministère de la Justice a identifié cinq (5) localités susceptibles d’accueillir de nouvelles maisons de justice », a annoncé le ministre en charge de la Justice, Pius AGBETOMEY à travers la communication qu’il a présentée au cours du Conseil.

Les villes ciblées pour accueillir ces nouvelles maisons sont : Kétao dans la préfecture de la Binah ; Soudou dans la préfecture de l’Assoli ; Anié dans la préfecture d’Anié ; Kpélé-Adéta dans la préfecture de Kpélé et Zanguéra dans la préfecture d’Agoe-Nyivé.

Pour rappel, les Maisons des justices ont été instituées par décret en 2018, elles ont notamment pour but de désengorger les tribunaux classiques ; d’instaurer une justice de proximité, efficace et moins onéreuse, plus à même de régler les conflits de voisinage.

Elles s'appuient notamment sur des stratégies de conciliation, médiation, d’information ou encore d’orientation. Des journées portes-ouvertes s’étaient d’ailleurs tenues le mois dernier, pour sensibiliser la population sur leur fonctionnement et leur utilité.