Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Togo : l’assurance maladie universelle au cœur des Universités sociales


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 23 Décembre 2021

Le forum citoyen et universitaire de la santé organisé à Lomé a pour rôle le partage d’expériences avec les pays qui ont réussi leur couverture sanitaire universelle.


Togo : l’assurance maladie universelle au cœur des Universités sociales
L’assurance maladie universelle (AMU) portée par le gouvernement Togolais ne connaîtra un succès que si le système de santé du pays est amélioré. C’est en tout cas, ce que pensent le Syndicat national des praticiens hospitaliers du Togo (SYNPHOT) et les Universités sociales du Togo (UST).

Et pour apporter leur contribution à la réussite de l’AMU au Togo, les deux organisations ont initié depuis mardi 21 décembre 2021 à Lomé, un forum citoyen et universitaire de la santé. Axée sur le thème, « Quel système de santé pour une couverture maladie universelle ? », cette rencontre citoyenne de deux jours attend offrir un cadre d’échanges et de partages aux participants (décideurs, universitaires, praticiens de la santé et acteurs de la société civile) de réfléchir sur les défis auxquels est confronté le secteur de la santé et de proposer des pistes de solution pour la mise en place au Togo, d’une assurance maladie universelle adéquate et qui prend en compte toutes les couches sociales.

« Nous sommes en train d’amorcer un processus de couverture sanitaire universelle qui a ses exigences et notre objectif à nous en organisant ce forum, est de pouvoir faire un diagnostic objectif du secteur, relever les difficultés, les obstacles en matière de capital humain, d’infrastructures et d’équipements, en matière de gouvernance, de disponibilité des médicaments et des dispositifs médicaux. Après un bon diagnostic, nous pourrons alors proposer un traitement adapté aux besoins de nos populations », a laissé entendre le Pr David Ekoué Dosseh, coordonnateur des Universités sociales du Togo.

Pour les organisateurs de ce forum, il ne s’agit pas de pointer un doigt accusateur, mais de mutualiser les efforts pour améliorer le système sanitaire du pays. « Notre ambition est de faire en sorte que nous ayons un système de santé inclusif pour que toutes les Togolaises et tous les Togolais puissent se soigner sans forcément dépenser énormément, mais aussi avoir la chance que l’Etat puisse contribuer pour la plus grande partie à la prise en charge de leurs frais de santé », a indiqué de son côté, Dr Gilbert Tsolenyanu, secrétaire général du SYNPHOT.

Le forum citoyen et universitaire de la santé de Lomé, c’est aussi un partage d’expériences avec les pays qui ont réussi leur couverture sanitaire universelle, à l’instar du Sénégal et du Rwanda dont des délégations participent à la rencontre. L’amélioration de la qualité des soins ainsi que l’accueil dans les centres de santé, seront également au centre du forum. « A termes, nous allons formuler des recommandations fortes qui seront soumises au gouvernement pour voir comment nous pouvons avancer ensemble pour que cette initiative n’échoue pas », a fait savoir Dr Gilbert Tsolenyanu.

Il faut rappeler que la loi sur l’AMU a été adoptée en octobre dernier à l’Assemblée nationale. Selon l’exécutif, « l’instauration d’une couverture maladie universelle doit permettre de passer du droit à la santé juridiquement affirmé, au droit, réellement exercé, de se soigner. Elle permettra également à la population togolaise de bénéficier désormais de soins de santé de qualité à un coût abordable ». L’Institution national assurance maladie (INAM) est chargée de piloter l’AMU