Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POINT DE VUE

Tribune : L'unité nationale face aux maladies du 21ème siècle


Alwihda Info | Par Abba Issa Fressou - 9 Septembre 2019 modifié le 9 Septembre 2019 - 09:32


Abba Issa Fressou.
Abba Issa Fressou.
La diversité des couleurs fait la beauté d'un tapis, disait Amadou Hampaté Bâ. Si cette diversité existe déjà dans certaines institutions du pays, elle n'est quasiment pas présente dans d'autres institutions. Qu'est ce qui se cache derrière cela ? J'appelle çà les maladies du 21ème siècle qui ne sont entre autres que le favoritisme, le tribalisme, le régionalisme, l'égoïsme, etc. Et que sais-je encore ?

Cette maladie que j'appelle le "ISME" n'a pas de raison d'être dans notre monde actuel. Pourtant, le Tchad est Un et indivisible. Certains se permettent, en tant que responsables à différents niveaux de services étatiques, qu'ils peuvent négliger d'autres, alors qu'ils sont tous des tchadiens.

Être fonctionnaire d'État n'est pas forcément travailler dans sa localité après avoir fini avec ses études. Certains semblent ignorer que l'État est capable de muter ses fonctionnaires quand il veut et où il veut. Par ricochet, tout tchadien est au service de son pays et non de sa localité.

Chose inadmissible et inacceptable dans un pays comme le nôtre ; en Afrique, nos aïeux ont tendance à dire que l'homme riche, est celui là qui a plusieurs hommes sous sa responsabilité. Cependant, Dieu nous donne la responsabilité de gérer les personnes mais nous avons une arrière pensée avec des intérêts égoïstes. Est-ce normal ? Pour une personne normale, dans une société normale, je ne pense pas.

Dans une institution où toutes les couleurs existent, cette diversité fera la fierté non seulement de l'administration mais aussi de toutes personnes qui y mettront pied. La fierté nationale passe également par l'honnêteté des hommes.

Être un leader, c'est savoir gérer les personnes, savoir prendre sa responsabilité, savoir traiter son personnel au même pied d'égalité. Si vous êtes un leader, faîtes comme si vous devez quitter un point A aujourd'hui pour un point B demain puisque la transformation de ce pays doit être votre credo.

Qui sait l'avenir de l'Homme ? L'homme sait-il là où se trouve son bonheur ? Dieu seul sait l'avenir de sa créature.

Hier vous étiez élève, étudiant, stagiaire avant d'être fonctionnaire. Pour quoi s'en prendre aux autres ?

Si vous êtes un leader, ne faites pas comme si vous allez rester éternellement sur terre ou à un poste de responsabilité puisque le leadership serviteur est au service de tous, non de son clan, de sa région ou de son appartenance religieuse. Un bon leader doit créer ou fabriquer et non être le premier à baigner dans l'égoïsme. Tous ceux qui se sentent concernés doivent changer de comportement pour la bonne marche de la société.

Par conséquent, ces personnes qui gèrent mal la chose publique en faisant la leur, pousseront d'autres à les dénoncer tôt ou tard auprès de l'opinion nationale ou internationale.

Soyez humble avec tout le monde afin de ne pas créer d'opposants demain, car comme dit une anecdote : "vos amis d'aujourd'hui peuvent être vos ennemis de demain". N'ayez confiance à personne et croyez en Dieu, personne ne peut vous arrêter de votre destin. Insensé, qui croit que je ne suis pas toi, quand je parle de moi, je parle de vous. Qui dit mieux ?