Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Vulgarisation du nouveau code de procédure pénale : L’ACAT-CI à l’assaut de Bondoukou, Bouaké, Korhogo et Man


Alwihda Info | Par - 18 Août 2020


Kouao Isabelle, coordinatrice du projet
Kouao Isabelle, coordinatrice du projet
Depuis le 27 décembre 2018, la Côte d’Ivoire dispose d’un nouveau code procédure pénale, qui a été publié le 13 mars 2019. Afin de faire connaître les innovations de ce nouveau code auprès des populations, l’Action des chrétiens pour l’abolition de la torture de Côte d’Ivoire (Acat-CI) a élaboré un projet, avec le soutien financier de l’ambassade de la République Fédérale d’Allemagne en Côte d’Ivoire.
Dénommé : « Projet de vulgarisation des dispositions du nouveau code de procédure pénale auprès des populations de quatre zones du pays », il va durer cinq mois, c'est-à-dire de juillet à novembre 2020. Les localités concernées sont : Bondoukou, Bouaké, Korhogo et Man. Le lancement a eu lieu le 13 août 2020, au siège de l’Acat-CI à Abidjan-Cocody.
D’après la coordinatrice, Kouao Isabelle, le projet vise à terme, deux cent leaders communautaires formés, cent personnes conseillées juridiquement, quatre séances de sensibilisation à l’endroit des élèves et étudiants des localités cibles. Elle a en outre relevé que huit émissions radiophoniques seront enregistrées et quarante passages de Prêt à diffuser (PAD) seront relayés sur les radios locales en guise de sensibilisation, en langues Bron, Senoufo, Baoulé et Yacouba.
Kouao Isabelle a souligné qu’il s’agira particulièrement de faire connaitre les innovations du nouveau code de procédure pénale, en matière de garde à vue et de détention préventive, en vue de réduire les éventuels abus liés à la conduite des procédures judiciaires, à l’endroit des justiciables.
Au nom de l’ambassade de la République Fédérale d’Allemagne en Côte d’Ivoire, Martin Köver s’est félicité de l’exécution du projet, qui selon lui, contribue au renforcement du système judiciaire ivoirien et permet à la population de connaître ses droits. Il a réitéré l’engagement de l’ambassade aux cotés de l’Acat-CI.
Pour sa part, Boni Rogatienne, a au nom de la Secrétaire d’Etat, chargé des droits de l’homme, adressé ses encouragements à l’Acat-CI, pour la mise en œuvre de ce projet. Elle a dit soumettre les doléances relatives à un accompagnement dudit projet à sa hiérarchie.
 

Martin Köver (au centre) a traduit tout le soutien de l'Ambassade de la République Fédérale d'Allemagne à l'ACAT-CI
Martin Köver (au centre) a traduit tout le soutien de l'Ambassade de la République Fédérale d'Allemagne à l'ACAT-CI

Journaliste, correspondant d'Alwihda Info en Côte d'Ivoire. En savoir plus sur cet auteur