Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

​Le vice-Président de la Banque mondiale en visite officielle au Tchad


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 22 Janvier 2020 modifié le 22 Janvier 2020 - 16:22



​Le Vice-Président de la Banque mondiale, Hafez Ghanem, en visite officielle au Tchad. © Reuters
​Le Vice-Président de la Banque mondiale, Hafez Ghanem, en visite officielle au Tchad. © Reuters
N’DJAMENA – Le vice-président de la Banque mondiale pour la Région Afrique arrive aujourd’hui au Tchad pour une visite officielle de trois jours destinée à réaffirmer et renforcer un partenariat qui soutient les objectifs de développement du pays dans divers domaine, en particulier le capital humain, le secteur rural, la gouvernance économique et la réduction de la vulnérabilité.
 
Au cours de son séjour au Tchad, M. Hafez Ghanem s’entretiendra avec les membres du Gouvernement, les partenaires techniques et financiers, le secteur privé, la société civile, et il sera reçu en audience par S.E.M. le Président de la Republique. Il visitera aussi quelques projets financés par la Banque mondiale à l’intérieur du pays et à N’Djamena.
 
Cette visite intervient huit mois seulement après celle effectuée en mai 2019 par Mme Annette Dixon, vice-présidente de la Banque mondiale pour le développement humain. « La multiplication des missions haut niveau de la Banque mondiale au Tchad témoigne de l’importance que notre institution accorde au partenariat avec le Tchad et l’engagement à contribuer au renforcement de la relance économique et de l’amélioration des conditions de vie des populations », a déclaré Soukeyna Kane, Directrice des Opérations pour le Tchad.
 
Le portefeuille actuel du Groupe de la Banque mondiale comprend 15 opérations de l’Association Internationale pour le Développement (IDA)*, couvrant entre autres l’agriculture, les secteurs sociaux et la gestion économique, dont 11 projets nationaux pour un engagement global de 358 millions de dollars et 4 projets régionaux pour un engagement global de 127 millions de dollars. En complément aux engagements de l’IDA, la Société financière internationale (IFC) travaille avec le secteur privé et assiste le gouvernement dans l’amélioration du climat des affaires. Les engagements d’IFC au Tchad s’élevait à 33 millions de dollars au 31 Août 2019. IFC a investi dans les secteurs des télécommunications mobiles (Milicom), de la santé (Clinique Providence) et dans les industries et services.

L’Association internationale pour le Développement (IDA) est l’institution de la Banque mondiale qui aide les pays les plus pauvres de la planète. Fondée en 1960, elle accorde des dons et des prêts à faible taux d’intérêt ou sans intérêts en faveur de projets et de programmes de nature à stimuler la croissance économique, à réduire la pauvreté et à améliorer la vie des plus démunis.

L’IDA figure parmi les principaux bailleurs de fonds des 76 pays les plus pauvres de la planète, dont 39 se trouvent en Afrique. Les ressources de l’IDA permettent d’apporter des changements positifs dans la vie de 1,6 milliard de personnes résidant dans les pays éligibles à son aide. Depuis sa création, l’IDA a soutenu des activités dans 113 pays. Le volume annuel des engagements est en constante augmentation et s’est élevé en moyenne à 21 milliards de dollars au cours des trois dernières années, 61 % environ de ce montant étant destinés à l’Afrique.



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 63205229 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)