Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

Cameroun: FIPCAM SAU obtient le soutien du CNC contre Alwihda Info


Alwihda Info | Par Adil Abou - 10 Décembre 2016 modifié le 9 Décembre 2016 - 22:47

Le Groupe Alwihda reconnaît que FIPCAM SAU par l'intermédiaire de son avocat a informé les dirigeants du Groupe Alwihda qu'ils sont recherchés par la police d'Interpol et qu'il serait préférable de retirer du journal toutes les publications concernant FIPCAM SAU.


Cameroun: FIPCAM SAU obtient le soutien du CNC contre Alwihda Info
Le Conseil National de la Communication au Cameroun a décidé en dates des 24 et 25 novembre 2016, lors de ses 16ème et 8ème sessions ordinaire et extraordinaire la suspension pour une durée d’un (01) mois l’organe de presse Alwihda et le nommé NGA ETOGA Nestor, journaliste de l'organe, "pour publication d’accusations non fondées, offensantes et insinuantes."
La plainte contre l'organe de presse en ligne Alwihda Info a été déposée par un certain Stéphane MULLER, Directeur Général Adjoint de la Société Fabrique Camerounaise de Parquet (FIPCAM SAU).

A défaut d'obtenir une condamnation d'Alwihda Info par les instances judicaires légales qui ont débouté la société en question, elle s'est retournée vers le fameux CNC pour annoncer injustement et arbitrairement une sentence contre le journal.
Le Groupe Alwihda exprime ses regrets et condamne cette décision arbitraire qui est une tentative de ternir son image auprès de ses lecteurs.
Le Groupe Alwihda aurait souhaité que le CNC arbitre d'une manière impartiale l'affaire FIPCAM SAU/ Alwihda Info en respectant les principes de la justice naturelle qui donnent à toutes les parties le droit de s'expliquer.

Le Groupe Alwihda reconnaît que FIPCAM SAU par l'intermédiaire de son avocat a informé les dirigeants du Groupe Alwihda qu'ils sont recherchés par la police d'Interpol et qu'il serait préférable de retirer du journal toutes les publications concernant FIPCAM SAU.
Le Groupe Alwihda atteste que les documents publiés ou en cours de publication sont les fruits d'une enquête professionnelle et qu'aucun texte ne sera retiré.

Enfin, le Groupe Alwihda appelle le Président du CNC M. Peter ESSOKA de bien vouloir revoir sa décision.
Il faut bien rappeler que par une décision irresponsable, la CNC a obligé la télévision africaine Afrique Média de quitter le Cameroun pour s'installer ailleurs.

Le Groupe Alwihda