Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Cameroun : « Wildlife Justice Journal » se penche sur le trafic de pangolins


Alwihda Info | Par - 23 Janvier 2021

La revue traite du trafic de pangolins et de leurs écailles, alors que le monde est confronté à la menace de la pandémie du Covid-19 dont les origines sont liées au trafic d'espèces sauvages.


Cameroun : « Wildlife Justice Journal » se penche sur le trafic de pangolins
Dans la 9ème édition de « Wildlife Justice », dix articles viennent renforcer la compréhension des lecteurs sur plusieurs sujets traitant de l'écologie, la criminalité, la santé, l'application de la loi et la répression. En effet, Wildlife Justice est une publication bilingue et thématique de l'organisation « The Last Great Ape Organisation » (LAGA), qui se focalise sur l'application efficace des lois existantes sur les espèces sauvages au Cameroun et sur les solutions possibles aux problèmes d'application de la loi.

La politique du gouvernement en matière de lutte contre le trafic d'écailles de pangolins est au cœur de la revue qui est publiée depuis plus de dix ans maintenant. Les éditions précédentes traitaient de thèmes divers, notamment les grands singes, l'application de la loi sur la faune et la corruption, l'extinction et le trafic d'ivoire, entre autres. Dans ce numéro, le directeur de la Faune et des Aires protégées du ministère des Forêts et de la Faune, Lekealem Joseph, décrit les mesures prises par le gouvernement pour protéger l'espèce. Il parle plus particulièrement de l'interdiction de l'exportation et de la mise en circulation des pangolins, afin de protéger l'espèce de l'extinction. En outre, Lekealem souligne le travail effectué par le gouvernement et déclare que « le gouvernement et ses partenaires ont travaillé ensemble pour renforcer la loi et ont mis en place un centre de réhabilitation au Parc National de Mefou pour réhabiliter ces espèces ».

Les pangolins sont gravement menacés par la chasse illégale, le braconnage et la déforestation de leurs habitats naturels et sont les mammifères les plus victimes de trafic dans le monde. En 2016, la Convention sur le Commerce International des Espèces de Faune et de Flore sauvages menacées d'extinction (CITES), a renforcé la protection du pangolin en classant toutes les espèces de pangolins dans l'annexe I. Cela donne aux pangolins une protection totale par la loi.

La revue est disponible gratuitement pour les professionnels, les décideurs politiques, les organisations de conservation, les médias, les autorités traditionnelles, les établissements d'enseignement supérieur, et pour tous ceux qui souhaitent en obtenir un exemplaire.