Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Congo : le port de Pointe Noire se dotera bientôt de nouveaux quais


Alwihda Info | Par Olive Jonala - 13 Février 2020 modifié le 13 Février 2020 - 19:51

Le chef de l’Etat congolais, Denis Sassou-N’Guesso procédera, d'ici peu, à l’inauguration des nouveaux quais du port autonome de Pointe-Noire. Ces nouvelles installations visent à améliorer les capacités opérationnelles de cette porte du Congo vers l’extérieur.


Une vue aérienne du port autonome de Pointe-Noire
Une vue aérienne du port autonome de Pointe-Noire
Le président Denis Sassou N’Guesso est attendu à Pointe-Noire, capitale économique de la République du Congo à partir du 17 février prochain. Son agenda de travail prévoit plusieurs activités, dont l’inauguration des nouveaux quais du port autonome de Pointe-Noire qui, grâce aux investissements consentis par l’Etat, est en train de prendre, progressivement, la première place des ports touchés par les navires porte-conteneurs de grande taille en provenance de l’Asie, sur la côte ouest africaine

Ces trois quais offrent, en effet, au port autonome de Pointe-Noire, la capacité de faire face à la forte demande observée ces dernières années pour l’accueil des navires conventionnels, réduisant ainsi le temps d’attente au large pour ce type de navires. Ce temps était jusque-là de trois semaines. Grâce à ces nouveaux quais, les navires à conteneurs, dont le temps d’attente était de deux semaines, rentreront dorénavant au port automatiquement.

Le bénéfice des nouveaux quais

Selon les autorités portuaires, ces nouveaux quais intègrent la politique de modernisation et d’expansion des installations du port, engagée depuis 2004 et poursuivie en 2009. Ils visent également à améliorer les capacités et les performances opérationnelles du port autonome de Pointe Noire. Ainsi, les quais G et D, déjà fonctionnels ont eu pour impact économique, le développement du trafic conteneurisé, dont le volume est passé de 266.000 EVP, en 2008 à 921 000 EVP en 2019. Estimée à la hausse en 2020, cette tendance devrait atteindre le million.

Ce progrès devra permettre au port autonome de Pointe Noire de recevoir, en 2020, l’un des plus gros navires n’ayant jamais touché la côte ouest africaine, avec une longueur de 355 mètres et une capacité de 14 000 EVP.

Les trois quais s’étendent sur une longueur totale de 1840 mètres. Le premier, nommé quai G, de longueur 800 mètres linéaires, offre des profondeurs de 15 mètres. Le deuxième, le quai D, d’une longueur de 720 mètres linéaires, présente 15 mètres de profondeurs. Le dernier est un quai Multi fonction, de 320 mètres de longueur. Il offre 12,5 mètres de profondeurs.

Les travaux ont été réalisés par le groupement Saipem /Socofran pour les quai G et D, et par le groupement Eiffage /Socofran pour le quai multifonction. La maîtrise d’œuvre était assurée par le groupement Inros Lackner /Seamar engineering pour le quai G et le Bureau d’Etudes Seaport engineering pour les quais D et multifonction.

Poursuite de l’élargissement du port

La mise en service de ces quais permet aussi au port autonome de Pointe-Noire d’apporter immédiatement une première réponse à la forte demande des armateurs pour le chargement et le déchargement des trafics de bois, des minerais de fer, de phosphate, de clinker, de charbon, de gypse, etc.

On sait, par ailleurs, que les besoins augmenteront avec la diversification et la compétitivité de l’économie nationale, notamment avec la construction et le développement des zones économiques spéciales. C’est pour cette raison que, les autres travaux prévus dans le cadre de la phase d’urgence vont démarrer courant 2ème semestre 2020, grâce à un prêt de 70 millions d’euros, près de 46 milliards de francs FCA , que le port autonome de Pointe-Noire a obtenu de l’Agence Française de Développement.

A la fin de ces travaux de cette phase d’urgence, dont la durée prévisionnelle est de 30 mois, le PAPN disposera de plus de 4000 mètres linéaires de quais, ce qui représentera pratiquement le double par rapport à la situation actuelle. Grace à ces investissements, le port de Pointe Noire dévient, progressivement, le premier port touché par les navires porte-conteneurs de grande taille en provenance de l’Asie, sur la côte ouest africaine.