Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Congo-présidentielle 2021 : Brice Dimitri Bayendissa lance la campagne d’inscription sur les listes électorales


Alwihda Info | Par Chiris Exaucé Marsala - 18 Janvier 2021

Dans la perspective de la tenue de l’élection présidentielle du 21 mars prochain, , député de Tié Tié II, à Pointe Noire, au Congo a lancé, ce dimanche 17 janvier 2021, une campagne de sensibilisation de ses mandants pour leur enrôlement sur les listes électorales.


Le député Brice Dimitri Bayendissa, au cours de sa campagne de sensibilisation
Le député Brice Dimitri Bayendissa, au cours de sa campagne de sensibilisation
Le lancement de cette sensibilisation, qui s’étendra dans d’autres quartiers de sa circonscription électorale, a débuté avec le CQ 315 de Mpaka. Les cibles pour cette action de proximité étaient la mutuelle Zola Pangui et l’association des jeunes du kilomètre 8.

« Voter est un devoir citoyen », a introduit Brice Dimitri Bayendissa, s’adressant à ses mandants, avant d’ajouter « pour l’exercer il faut disposer d’une carte d’électeurs et pour détenir une carte d’électeurs, il faut s’inscrire sur les listes électorales. »

En effet, dans le cadre de la réalisation des actes préélectoraux, l’administration congolaise en charge des élections a lancé une opération de révision des listes électorales, du 7 janvier au 19 février 2021. Cette opération consiste à actualiser les listes électorales, en y retirant les décédés, les déplacés et en y ajoutant les personnes ayant atteint l’âge de la majorité.

Pour la réussite d’une telle opération le député de Tié Tié II entend jouer sa partition en lançant cette sensibilisation, en forme d’invite de ses mandants à rendre massivement et dans le respect des gestes barrières auprès des chefs de quartiers, zones et blocs, pour accomplir une des obligations citoyennes, à savoir consulter les listes électorales, soit pour se faire inscrire pour les personnes dont les noms n’y figurent pas, soit pour aider l’administration à retirer de ces listes les personnes décédées et celles ne vivant plus dans la localité.

« Donc pour participer aux élections nous devrons préalablement nous faire inscrire sur les listes électorales. » Pouvait marteler le député Brice Dimitri Bayendissa. Le député du Parti Congolais du Travail (PCT), de la deuxième circonscription de Tié tié, n’a pas manqué de rappeler à son auditoire qu’après l’élection présidentielle le 21 mars 2021, interviendra l’organisation des élections locales et législatives. « Or vous devrez voter l’année prochaine votre député que je suis, pour la poursuite de la dynamique du vivre ensemble. Pour le faire chacun de vous devrait avoir son nom sur la liste électorale. », Pouvait renchérir le député avant de déduire : « D’où la nécessité de participer massivement à l’opération de révision extraordinaire des listes électorales. Nous reviendrons vers vous pour vous passer la consigne sur le candidat qui sera notre choix. »

Ce dimanche, somme toute, le député de Tié Tié II a tenu à dire à ceux qui sont venu à rencontre que le principe de participation est, entre autres, un principe essentiel qui permet d’apprécier la qualité d’un scrutin. Ça fait partie intégrante des devoirs d’un homme. De ce fait, de l’inscription sur les listes électorales jusqu’au scrutin proprement dit, le niveau d’adhésion des citoyens au processus est mesuré en permanence à travers le nombre d’inscrits sur les listes électorales mais également le taux de participation.

Brice Dimitri Bayendissa a organisé cette rencontre sous le thème « Le devoir de tout congolais en cette période électorale sous fond de COVID-19 »

Tenant compte de l’actualité de la pandémie à coronavirus, il a indiqué que l’élection présidentielle aura lieu en cette année sous fond de COVID-19, une pandémie qui défie toutes les lois de la science et de la prospective.

Il s’agit d’une crise sanitaire qui, du fait de sa nature et de son mode de propagation, a irradié tous les autres secteurs de la vie, jusqu’à se muer en une crise mondiale, multi – dimensionnelle.

« Nous sommes appelés à se rendre aux urnes, le 21 mars 2021, pour accomplir notre devoir citoyen, en cette période de coronavirus. » Pouvait poursuivre Dimitri Bayendissa dans son exhortation. Il est évident que les dispositions de respect des mesures barrières seront prises à chaque étape d’organisation de ce scrutin, afin de stopper toute propagation de la maladie. « Notre sens de civisme et de respect des mesures barrières devrait être de mise », a signalé l’élu de Tié tié II.

Pour soutenir ces deux mouvements associatifs et les encourager d’aller de l’avant, Brice Dimitri Bayendissa leur a apporté sa contribution faite des pièces d’étoffes et appuis matériels.