Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Côte d’Ivoire/Journée internationale de la femme : La polyclinique Indénié s’engage pour la promotion des droits de la femme


Alwihda Info | Par - 10 Mars 2020


La nouvelle polyclinique internationale de l’Indénié, a tenu à magnifier l’ensemble de son personnel féminin, à la faveur de la Journée internationale de la femme, célébrée le 8 mars de chaque année. Cette célébration décalée en début de matinée du lundi 9 mars, s’est déroulée sous la houlette du directeur général de ladite polyclinique et du groupe Novamed, Dr Boris Paul-Emile.
Ainsi, les femmes joliment vêtues en uniforme, offerte par la mutuelle de la polyclinique et coiffées de foulards, ont reçu la poignée de main accompagnée de sourire, du directeur général, qui a sillonné leurs différents postes de travail. Ce geste symbolique du Dg est même allé au-delà des femmes de l’entreprise, car les visiteuses (patientes), ont reçu cette poignée de main et le sourire.
Dans son adresse, Dr Boris Paul-Emile a d’entrée relevé que la promotion des droits de la femme, doit être permanente. Il a ensuite souligné qu’au sein de son entreprise, plusieurs droits sont reconnus aux femmes. Notamment, les congés de maternité, l‘égalité des salaires, etc.
Le Dg a ensuite loué le rôle de la femme dans le développement d’une entreprise et au sein de la société en général. « Les femmes jouent un rôle prépondérant au sein des établissements de santé et d’une société. Elles sont la cheville ouvrière du développement des entreprises, le maillon fort de nos établissements. Nous sommes pour l’autonomisation des femmes », a-t-il déclaré. Avant de signifier : « La proportion des femmes au sein de la polyclinique est de 67%. Elles sont d’ailleurs très présentes aux postes clés ».
Dr Boris Paul-Emile a dit compter sur l’apport des femmes, en vue de relever l’offre de soins aux standards internationaux dans les 10 filiales du groupe Novamed, pour être un hub médical en Afrique de l’ouest.
Remerciant pour sa part, le directeur général, la présidente des femmes de la polyclinique, Kobé Odile Patricia épouse Ossoué a indiqué que les femmes doivent revendiquer leurs droits, tel que la parité dans le traitement salarial avec les hommes.
 


Journaliste, correspondant d'Alwihda Info en Côte d'Ivoire. En savoir plus sur cet auteur