Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Côte d’Ivoire : Les femmes musulmanes de la CFEMSCI exhortées à plus d’engagement envers Allah


Alwihda Info | Par - 18 Février 2019 modifié le 18 Février 2019 - 09:47


« Quel apport de la femme musulmane dans le respect de l’engagement et de la parole donnée ? ». Tel est le thème du premier congrès ordinaire du bureau exécutif national de la Convention des femmes musulmanes sunnites de Côte d’Ivoire (CFEMSCI), tenu du 8 au 10 février 2019, à l’université islamique Al Fourqane d’Abidjan-Yopougon Académie.
A la clôture de cet événement le 10 février, l’iman Koné Zakaria a, au cours d’une conférence exhorté les fidèles musulmanes à plus d’engagement envers Allah.  Il leur a signifié que la pratique de l’islam exige le respect de l’engagement. Avant d’inviter à la piété, l’amour, la solidarité envers le prochain.
Pour le conférencier, le respect de l’engagement et la parole donnée est un acte d’adoration. Ainsi, a-t-il lancé un appel à l’endroit des femmes musulmanes à pratiquer la Zakat, pour le bien-être des nécessiteux et recevoir en retour les bénédictions de Allah. L’imam Koné Zakaria a fait savoir aux musulmanes que la Zakat a été le pilier le moins pratiqué par le prophète Mahomet. Car, dira-t-il : « Le prophète était très généreux au point où, il partageait en un seul jour, tout ce qu’il avait ».
Exprimant sa fierté à l’endroit de la  CFEMSCI pour tous ses efforts concourant au plein épanouissement de la femme musulmane, le Dr Fadiga Moussa Al Farouk, Raïs de l’Association des musulmans sunnites de Côte d’Ivoire (AMSCI),  a indiqué que l’islam à des valeurs du bien-être, à travers la conduite dont doit avoir le musulman. Il a également souligné que c’est une religion de paix, de cohésion et de solidarité. Le Raïs a enfin annoncé l’ouverture de la radio Al Fourqane dans moins de deux mois.
Pour sa part, le directeur général de l’Office national de l’assainissement et du drainage (ONAD), Amara Sanogo, a au nom du parrain, le ministre de l’Artisanat Sidiki Konaté  traduit sa reconnaissance à la CFEMSCI. Il a indiqué que le parrain est de cœur avec ces femmes et qu’il se tient à leur disposition en cas de besoin. Encourageant les femmes de la CFEMSCI à la cohésion et au vivre ensemble, Amara Sanogo leur a remis une enveloppe de 500 000 F Cfa, au nom du ministre Sidiki Konaté.
La présidente de la CFEMSCI, Bamba Awa Seny a exprimé sa reconnaissance au parrain et au Raïs et leur a offert des présents.  
 

Journaliste, correspondant d'Alwihda Info en Côte d'Ivoire. En savoir plus sur cet auteur