Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Ex-école Tchado-turc : "Aucun enfant ne doit être inscrit dans ces écoles", selon Erdogan


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 22 Décembre 2017 modifié le 22 Décembre 2017 - 19:15


Le changement de nom de l'école Tchado-turc en Complexe Scolaire International Bahar visait à tromper les Etats africains, selon le président turc Erdogan. Pour lui, "aucun enfant ne doit être inscrit dans ces écoles" si elles ne sont pas placées sous la tutelle des fondations nouvellement créées.


Le président de la Turquie, Recep Tayyip Erdoğan a réagi, dans un entretien diffusé aujourd'hui et accordé à Allafrica French, à la polémique sur les écoles turques en Afrique, notamment celle présente au Tchad.

"Aucun enfant ne doit être inscrit dans ces écoles (liées au réseau de Fetullah Gullen, ndlr) puisque l'éducation n'a été qu'un masque pour ces personnes et c'est sous ce masque que la religion a également été utilisée. Nous ne voulons pas que vous subissiez ces mêmes dégâts. Ils se sont biens enrichis ces Gullenistes", selon Erdogan.

S'en prenant directement à l'ancienne structure éducative Tchado-turc, Erdogan a affirmé "qu'il y a toujours certaines écoles qui continuent à exister en changeant de nom, en essayant de se masquer, en essayant de tromper les responsable et dirigeants africains."

Pour le dirigeant turc, une fondation pour l'éducation a été mise en place pour qu'une éducation de meilleure qualité soit assurée. "Avec le Soudan, en collaboration avec le ministère de l'éducation, nous allons désormais confier la gestion de ces écoles à ces fondations pour l'éducation, de même pour le Tchad et la Tunisie", a-t-il expliqué. En effet, le Tchad a annoncé aujourd'hui que le Complexe Scolaire International Bahar va être remis demain à la fondation turque Maarif.