Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Hommage : la famille Nguesso invitée à vivre l'amour à l'image de Maguy Ambende


Alwihda Info | Par Olive Jonala - 25 Janvier 2020

Le président Denis Sassou-N’Guesso, la famille Nguesso, les amis et connaissances ont assisté, ce 25 janvier 2020, en la paroisse Notre-Dame de l’Assomption d’Oyo (Diocèse d’Owando), à une célébration eucharistique pour le repos de l’âme de Marguerite Ambende Nguesso-Mouebara, « Maguy », pour les intimes, décédée, le 14 janvier 2020, des suites d’une maladie.


Une vue de la Messe d'action de grâces
Une vue de la Messe d'action de grâces
La paroisse Notre-Dame de l’Assomption d’Oyo, ce 25 janvier, était partagée entre louange et prière pour implorer la miséricorde divine et méditation sur la mémoire de Maguy Ambendé Nguesso. Tenues sombres vêtues pour les uns et visages éplorés pour les autres, le président Denis Sassou N’Guesso accompagné de sa famille, aux côtés des amis et connaissances, sont venus prier pour le repos de l’âme de l’illustre disparue, portée en terre, le 24 janvier, sur la terre de ses ancêtres d’Edou Kona-Kona.

Dans son homélie tirée du livre de Jean 14 : 1-6, l’Abbé Gervais Protais Yombo est revenu sur les paroles prononcées par la fille aînée devant la dépouille de sa chère mère : « Après avoir célébré ta mort, nous sommes prêts pour célébrer ta vie. » Cette célébration, a-t-il ajouté, s’inscrivait dans cette perspective. Pour lui, le jour de Maguy a sonné le 14 janvier 2020, date de son décès.

Au cours de cette eucharistie, il s’est agi de faire monter les intentions de prière pour le repos de l’âme de Maguy. L’exhortation du célébrant a consisté à inviter l’assistance à vivre l’amour, pour espérer une autre vie après la mort. « Apprends nous Seigneur, à l’exemple de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, à vivre déjà notre ciel sur terre à travers des œuvres d’amour, afin de vivre déjà notre place dans l’amour du père nous soit garantie. » Pouvait prêcher le prêtre.

A travers cette invite à l’amour, tous ceux qui ont connu Maguy, pouvaient se ressouvenir de ses qualités et de sa dernière volonté : l’amour et le vivre-ensemble dans la famille. Puisque Marguerite Ambendé Nguesso, deuxième née du défunt Valentin Ambende Nguesso, frère aîné du président Denis Sassou N'Guesso aura incarné tout au long de sa vie : le rire, rire chaque jour même lorsque ça allait mal.

S’inspirant des paroles de M. Guillaume Yoloka, un centenaire décédé, le célébrant a relevé qu’il existerait trois vies : la première, selon lui, se passe dans le sein familial, la deuxième se passe sur la terre et la troisième se passera au ciel. Pour lui, les morts entrent dans la troisième vie sans plus jamais revenir à la deuxième vie qui est la nôtre. « Célébrons donc l’entrée de Maguy dans la troisième vie, là où Jésus a préparé la place pour elle », a martelé le célébrant.

A noter que, cette messe d’action de grâces intervient vingt-quatre heures après les obsèques de Marguerite Ambende Nguesso qui ont connu deux moments forts, à savoir le rituel traditionnel et la prière pour accompagner le mort dans sa dernière demeure.