Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

IFC soutient une clinique privée dans l’amélioration des soins médicaux au Tchad‏


- 28 Juillet 2015



Unité de traitement du paludisme MSF à l'hôpital de Moïssala, Tchad. Consultation à l'admission au service de soins intensifs. © Andrea Bussotti/MSF
Unité de traitement du paludisme MSF à l'hôpital de Moïssala, Tchad. Consultation à l'admission au service de soins intensifs. © Andrea Bussotti/MSF
Ndjamena, Tchad, le 23 juillet 2015—IFC, membre du Groupe de la Banque mondiale, accorde son soutien à l’extension d’un hôpital privé de référence dans le but d’améliorer la qualité des soins au Tchad grâce à la modernisation des normes de qualité.

D’un montant de 1,23 millions d’euros, cet investissement sans précédent servira à la construction et à l’équipement d’un nouvel hôpital d’une capacité de 56 lits à Ndjamena au Tchad par la Clinique la Providence, actuellement locataire d'un bâtiment d’une capacité de 26 lits. La nouvelle clinique proposera des soins médicaux de qualité dans un pays dont la dépense médicale est estimée à 4,6% du PIB. Au Tchad, la demande accrue en soins médicaux s’explique par la hausse des revenus, l’accroissement démographique et la rareté de structures médicales adéquates.

D’après le Dr Ngombaye Djaibe, fondateur, « Le nouvel hôpital permettra d’étendre notre offre à de nouvelles spécialités telles que la cardiologie, la pneumologie, la réanimation, l’orthopédie, la chirurgie et l’oncologie. Au vu de leur demande en hausse, ces spécialités permettront de réduire les besoins en évacuations de patients tchadiens pour faute de soins spécialisés ».

Depuis son ouverture en cabinet privé proposant des consultations ambulatoires en 1995, la Clinique la Providence est en 20 années devenue un hôpital privé de référence fournissant une gamme variée de soins médicaux à plus de 100 000 patients chaque année, à Ndjamena. Ce projet permettra de moderniser non seulement les normes de qualité des soins médicaux au Tchad, mais également les normes en matière de pratiques environnementales et sociales.

Olivier Noel, Représentant Régional de IFC pour l’Afrique Centrale par intérim, a déclaré : «  le secteur privé étant amené à jouer un rôle accru dans la fourniture de soins médicaux, IFC s’est engagé à investir dans les secteurs clés au sein de pays où, à l’instar du Tchad, l’accès aux soins de santé est à son plus bas par rapport à l’échelle mondiale, améliorant ainsi de manière significative la qualité et l’envergure des soins médicaux disponibles sur place ».



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Juin 2021 - 00:09 Tchad : le CEDPE publie sa revue scientifique

Jeudi 17 Juin 2021 - 22:59 L'ambassadeur du Tchad en Égypte rappelé


Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 99267667 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)