Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

"Interdiction injuste" contre le Tchad: Les Etats africains critiquent le décret de Trump


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 27 Septembre 2017 modifié le 27 Septembre 2017 - 08:30

Les dirigeants ont exprimé leur étonnement à l'imposition de l'interdiction injuste des voyages à la République du Tchad en particulier, compte tenu de son rôle important dans la lutte contre le terrorisme dans le bassin du lac Tchad, le nord du Mali et le Sahel.


"Interdiction injuste" contre le Tchad: Les Etats africains critiquent le décret de Trump
La Commission de l'Union africaine se félicite de la suppression de l'interdiction de voyager au Soudan par le Gouvernement des États-Unis d'Amérique et attend la pleine normalisation des relations entre les deux pays, apprend-t-on d'un communiqué parvenu à Alwihda Info.

La commission de l'UA a été perplexe par l'imposition d'une interdiction de voyager dans certains pays africains car "le mouvement libre et juridique des personnes est le fondement d'une relation plus forte et mutuellement enrichissante entre le continent africain et les États-Unis". Tout en partageant les mêmes préoccupations avec les États-Unis d'Amérique en ce qui concerne la menace du terrorisme et de l'extrémisme violent, la commission est d'avis que la coopération et l'engagement significatif sont essentiels pour façonner une réponse commune à ce défi mondial très exigeant, selon la déclaration.

Lors d'une réunion tenue aujourd'hui au Siège de l'Union africaine avec le Groupe de travail mixte (MNJTF) contre l'insurrection de Boko Haram, les dirigeants ont exprimé leur étonnement à l'imposition de l'interdiction injuste des voyages à la République du Tchad en particulier, compte tenu de son rôle important dans la lutte contre le terrorisme dans le bassin du lac Tchad, le nord du Mali et le Sahel.

La commission appelle à un dialogue significatif entre le gouvernement des États-Unis et les États membres de l'Union africaine sur l'interdiction de voyager qui affecte les pays africains et attend avec intérêt de discuter de la question lors du prochain dialogue UA-US à haut niveau en novembre 2017.