Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

La dernière provocation du Président Djiboutien Mr Ismael Omar Guelleh


Alwihda Info | Par A. Kassim - 29 Octobre 2017 modifié le 29 Octobre 2017 - 17:54

L'Association pour la démocratie et le développement-ADD- la plus ancienne organisation de la diaspora Djiboutienne qui lutte pour la démocratie et la défense des droits humains à Djibouti, condamne la répression aveugle du régime de Guelleh contre la jeunesse de Tadjourah qui réclame ses droits légitimes à l'embauche au port de leur ville


La discrimination à l'embauche à Tadjourah ( 2ème ville de la république de Djibouti) a suscité la colère de la jeunesse de cette région

Le 27 octobre 2017, les autorités djiboutiennes sont arrivées à Tadjourah pour organiser un concours pour les futurs travailleurs au port de Tadjourah, avec 600 candidats sélectionnés proches du Président Guelleh. Seules 2 personnes originaires de Tadjourah ont été admises pour participer au concours.

C’est une véritable provocation qui a déclenché une manifestation pacifique des jeunes de Tadjourah qui réclamaient le droit à l’embauche et l’annulation du concours

La gendarmerie et la police ont violemment dispersé la manifestation et ont durement réprimé les jeunes à coup de grenades lacrymogènes et de balles réelles : cinq blessés.

Tout un chacun connait la dimension clanique, sous clanique ou lignagère de ce pouvoir, mais force est de constater, qu’il franchit une étape supérieure dans la marginalisation de l’une des composantes importante de ce pays et risque de porter un coup irrémédiable pour le vivre ensemble des communautés de ce pays.

Cette manière d’exclure les natifs de Tadjourah de l’embauche au port de leur ville dépasse l’entendement et participe d’une fuite en avant de ce régime qui mène depuis 1977 une politique de discrimination, et d’exclusion de la population Afar sans aucune retenue, au vu et au su de tout le monde

C’est à l’ensemble de la population de prendre conscience de cette politique suicidaire, qui porte en germe, comme la nuée porte l’orage, la dislocation de ce petit territoire.

L’ADD

- condamne la discrimination à l’embauche qui frappe les Tadjouriens,(ennes) ;

- condamne la politique de marginalisation des Afar initiée par Hassan Gouled et continuée sans complexe par Ismael Omar Guelleh

Fait à Paris, le 28 Octobre 2017

Pour l’ADD : A. Kassim