Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Le Tchad à la 134ème place de l'Indice Global sur la Paix


Alwihda Info | Par - 11 Juin 2020



Des militaires et gendarmes en 2019 au Sila suite à des conflits intercommunautaires meurtriers. © Mahamat Issa Gadaya/Alwihda Info
Des militaires et gendarmes en 2019 au Sila suite à des conflits intercommunautaires meurtriers. © Mahamat Issa Gadaya/Alwihda Info
Le Tchad est à la 134ème place sur 163 pays de l'Indice Global sur la Paix, selon l'édition 2020 publiée aujourd'hui par l'Institute for Economics & Peace (IEP).

Trois principaux facteurs sont combinés dans cette évaluation de la pacification : la militarisation (2.2/5), la société et la sécurité (2,9/5) et les conflits locaux et internationaux (2,4/5).

Quels sont les critères qui pèsent pour le cas du Tchad ?

Plusieurs indicateurs sont pris en compte. Parmi ceux qui pèsent le plus sur la note du Tchad, l'on a : la perception de la criminalité dans la société (5/5), les homicides (3,8/5), l'accès à des armes légères et de petit calibre (5/5), l'intensité du conflit interne (4/5), les arriérés de paiement dans le financement des missions de maintien de la paix de l'ONU (3,5/5), l'instabilité politique (3,5/5), la terreur politique (3/5) ou encore les crimes violents (3/5).

"Une baisse de la paix"

Selon l'Index, la paix dans le monde s'est détériorée au cours de l'année dernière, et c'est la quatrième fois en cinq ans que le monde connaît une baisse de la paix. La note moyenne des pays ayant baissé de 0,34 %.

Il s'agit de la neuvième détérioration de la paix au cours des douze dernières années, 81 pays ayant enregistré une amélioration et 80 une détérioration au cours de l'année écoulée.

L'Index 2020 révèle un monde dans lequel les conflits et les crises apparus au cours de la dernière décennie ont commencé à s'atténuer, pour être remplacés par une nouvelle vague de tension et d'incertitude à la suite de la pandémie COVID-19.

Un monde beaucoup moins pacifique

L'Islande reste le pays le plus pacifique du monde, une position qu'elle occupe depuis 2008. Elle est rejointe en tête de l'indice par la Nouvelle-Zélande, l'Autriche, le Portugal et le Danemark.

L'Afghanistan est le pays le moins pacifique du monde pour la deuxième année consécutive, suivi par la Syrie, l'Irak, le Sud-Soudan et le Yémen.

Tous, à l'exception du Yémen, sont classés parmi les cinq pays les moins pacifiques depuis au moins 2015. Seules deux des neuf régions du monde sont devenues plus pacifiques au cours de l'année dernière.

Le monde est aujourd'hui beaucoup moins pacifique qu'il ne l'était au moment de la création de l'indice. Depuis 2008, le niveau moyen de paix dans les pays s'est détérioré de 3,76 %. Il y a eu une détérioration de la paix d'année en année pendant neuf des douze dernières années.

La baisse de la paix au cours de la dernière décennie a été causée par un large éventail de facteurs, notamment l'augmentation des activités terroristes, l'intensification des conflits au Moyen-Orient, la montée des tensions régionales en Europe de l'Est et en Asie du Nord-Est, ainsi que le nombre croissant de réfugiés et les tensions politiques accrues en Europe et aux États-Unis.

La Syrie, le Sud-Soudan, l'Afghanistan et le Venezuela sont les pays où le coût économique proportionnel de la violence sera le plus élevé en 2019, équivalant respectivement à 60, 57, 51 et 48 % du PIB.

Malick Mahamat
Coordonnateur de rédaction - Téléphones : +(235) 66267667 - 99267667 En savoir plus sur cet auteur



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 99267667 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)