Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Le Tchad vise l'éligibilité au partenariat pour le gouvernement ouvert


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 13 Janvier 2019 modifié le 13 Janvier 2019 - 15:05



© DR
© DR
Le ministère des Finances et du Budget et l'Observatoire tchadien des finances publiques (OTFIP) ont initié le 10 janvier 2019 un atelier de sensibilisation sur le Partenariat pour le gouvernement ouvert (« PGO », ou Open Government Partnership) et à l'ouverture des données publiques au Tchad. Ils entendent mettre en place une structure de coordination afin de permettre au Tchad d'atteindre l'éligibilité au partenariat mondial pour un gouvernement ouvert.

Le Partenariat pour un gouvernement ouvert associe, dans une même structure internationale, les gouvernements et la société civile à la même table et avec le même pouvoir d’initiative et de décision. Les producteurs de données publiques, les organisations de la société civile, les médias, ls ONG et les partenaires au développement ont été sensibilisés à N'Djamena au cours de cette rencontre sur l'adhésion au partenariat mondial. Ceci passe entre autres par la transparence budgétaire, l'accès à l'information, la déclaration de patrimoine et l'engagement citoyen.

"L'initiative à laquelle nous participons aujourd'hui est très louable car elle marque un tournant décisif dans la transparence et la participation. Deux éléments essentiels d'une bonne gouvernance dans notre pays", a déclaré le chargé de communication et de plaidoyer d'OXFAM, Mahamat Ibrahim Saleh.

Inauguré en septembre 2011 par huit pays fondateurs (Afrique du Sud, Brésil, États-Unis, Indonésie, Mexique, Norvège, Philippines et Royaume-Uni), le Partenariat pour un gouvernement est une initiative multilatérale qui rassemble aujourd’hui 80 Etats membres, des collectivités territoriales ainsi que des ONG et représentants de la société civile (voir la présentation détaillée) .

"L'expérience internationale montre également que les médias jouent un rôle fondamental dans la mise en oeuvre de l'ouverture des données publiques. Elles oeuvrent ainsi au maintien d'un dialogue permanent avec les Etats. Dans les pays où les actions sont menés pour appeler à l'adhésion des Etats, les médias s'appuient sur les plaidoyers des organisations de la société civile et des ONG", selon le représentant du coordonnateur de l'OTFIP, Bady Ebe.

Les pays qui rejoignent le PGO s’engagent à respecter les grands principes de la Déclaration du gouvernement ouvert :  la transparence de l’action publique, notamment via l’ouverture des données publiques, la participation des citoyens à l’élaboration et à l’évaluation des politiques publiques Intégrité de l’action publique et des agents publics, et l'utilisation des nouvelles technologies en faveur de l’ouverture et de la redevabilité.

Tous les deux ans, les pays membres élaborent, en concertation avec la société civile, des plans d’actions nationaux pour deux ans, qui rassemblent leurs engagements en faveur d’une action publique transparente et collaborative.



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 22 Janvier 2019 - 22:40 Tchad : décret de nomination