Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Le bilan du 1er Forum économique Togo-UE présenté ce mercredi à Lomé


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 20 Juin 2019 modifié le 20 Juin 2019 - 08:12


© DR
© DR
Lomé -  Cinq jours seulement après la clôture du Forum économique Togo-UE, l’heure est donc au bilan. Le comité d’organisation dudit forum a réuni ce mercredi 19 juin 2019 à Lomé les médias pour leur faire le point de l’organisation, de la participation et des perspectives.

Cette rencontre de restitution a été animée par la Ministre-Conseillère à la Présidence, Sandra Johnson, le Ministre du Commerce et du secteur privé, Kodzo Adédzé, le président de la CCIT, Germain Meba et le Chargé d’affaire de la délégation de l’UE au Togo, Bruno Hanses.

Le Forum co-organisé les 13 et 14 juin dernier par le gouvernement togolais et l’Union européenne sous la haute autorité du chef de l’Etat SEM Faure Essozimna Gnassingbé, avait pour ambition d’assurer davantage la visibilité des potentialités économiques du Togo et de traduire les opportunités en partenariats, contrats et projets.

Ce rendez-vous d’échanges a été aussi une occasion pour le gouvernement togolais de promouvoir le Plan national de développement (PND) auprès des investisseurs européens et de mobiliser du financement pour les différents projets inscrits aux trois axes de cet ambitieux programme qui d’ici 2022 va permettre de porter la croissance économique du pays à plus de 7%.

Pour le comité d’organisation, l’objectif est donc atteint, eu égard à l’engouement suscité au cours des séances plénières et panels, la forte participation et la qualité des intervenants. Au total, 1250 participants issus de 54 pays dont 28 de l’Union européenne ont pris part à ce premier forum, a indiqué le Ministre du commerce qui s’est félicité de la mobilisation « qui a dépassé toutes les attentes ».

Kodjo Adedze a également donné quelques chiffres qui illustrent la réussite de ce forum : 410 participants étrangers, 450 entrepreneurs locaux et du secteur privé, 200 hauts cadres, 46 Togolais de la diaspora ont, entre autres, participé aux activités. Alors qu’on en attendait que 70 au départ, ce sont finalement 94 conférenciers dont une dizaine de ministres et des intervenants de renom qui ont pris part aux différents panels.  « Il s’agit désormais de mettre tout en œuvre pour engranger les fruits de ce travail collectif afin qu’il profite à toutes les populations », a-t-il affirmé.

Trois accords ont été également signés. Il s’agit de l’acte d’adhésion du Togo au Centre de développement de l’OCDE, le lancement de la Chambre de commerce européenne au Togo, et la signature du Mémorandum d’entente entre les Chambres de commerce et d’industrie du Togo et de l’Union européenne.

Le chargé d’affaires de la Délégation de l’UE, Bruno Hanses a de son côté, exprimé la satisfaction des autorités européennes : « Nous n’hésitons pas à qualifier ce forum d’évènement historique qui est allé bien au-delà de nos attentes initiales », a-t-il déclaré. Et de poursuivre : « Bien plus qu’une simple rencontre d’hommes d’affaires, cet évènement a marqué un renouveau dans les relations entre le Togo et l’Union européenne ». Bruno Hanses a par ailleurs annoncé que plusieurs décisions seraient prises par l’UE dans la continuité du forum.

« Les partenaires ont été convaincus des ambitions innovantes du chef de l’Etat notamment celle de faire du Togo une porte d’entrée de la sous-région ouest africaine.  Ils se sont, à cet égard, engagés à accompagner la politique de développement du pays », a laissé entendre la ministre conseillère du Président de la République et coordonnateur du Forum, Sandra Ablamba Johnson. Elle a félicité les différents acteurs pour leur implication dans la réussite de ce forum et a indiqué que la date du prochain serait très bientôt communiquée.

A noter que parmi les éminentes personnalités qui ont fait le déplacement de Lomé pour prendre part à cette rencontre, il y avait le vice-président de la Commission européenne pour l’emploi, la croissance, l’investissement et la compétitivité, Jyrki Kaitanen,  le président du Conseil français des investisseurs en Afrique (CIAN), Etienne Giros, le PDG de Dangote group, Aliko Dangoté, le Directeur du Centre de développement de l’OCDE, Mario Pezzini, et l’ancien premier ministre du Bénin et économiste de renom, Lionel Zinsou.