Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Les Émirats Arabes accueillent le "Forum sur l’avenir de l’Afrique"


Alwihda Info | Par Aetos Wire - 10 Décembre 2020

Lors du sommet, un nouveau programme d'échange a été annoncé pour faciliter le partage des connaissances entre les Émirats Arabes Unis, le PNUD et l'Union Africaine.


Les points clés de l'Agenda 2063 de l'Union africaine ont été discutés lors d'un événement organisé par le Sommet mondial des gouvernements, en partenariat avec le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et Le Mécanisme africain d'évaluation par les pairs par l'Union africaine (UA-MAEP). Lors du sommet, un nouveau programme d'échange a été annoncé pour faciliter le partage des connaissances entre les EAU, le PNUD et l'UA.

Des ministres des gouvernements des Émirats Arabes Unis, du Rwanda, de la Sierra Leone, du Sénégal, de l'Afrique du Sud, du Botswana et du Kenya, se sont réunis lors de ce forum de haut niveau, pour discuter des moyens permettant de développer des modèles gouvernementaux avancés en Afrique afin de surmonter l'impact de la pandémie (COVID-19). Cette réunion marque le lancement d'un partenariat plus élargi pour que les gouvernements puissent échanger leurs expériences et collaborer pour réaliser les aspirations nationales, régionales et mondiales.

En inaugurant le forum, Mohammed Al Gergawi, ministre des Affaires du cabinet des Émirats Arabes Unis et président du WGS, a déclaré que l'accueil du Forum « Africa Futures » fait partie des initiatives du Sommet mondial des gouvernements visant à fournir aux gouvernements et aux organisations, une plateforme pour façonner un avenir commun, mettant en évidence les relations historiques entre les Émirats Arabes Unis et l'Afrique. Représentant également les Émirats Arabes Unis, Ohood Khalfan Al Roumi, ministre d'État en charge du Développement du gouvernement et de l'avenir, a réaffirmé la position des Émirats Arabes Unis sur la collaboration mondiale. Elle a de même annoncé le programme d'échange d'expériences gouvernementales, qui aura lieu en partenariat avec le PNUD et l'UA-MAEP afin de pouvoir partager des connaissances et des expériences et explorer des initiatives communes.

Partenariat plus large

Pour sa part, Achim Steiner, administrateur au PNUD, a souligné que "L'Afrique a la capacité de tracer une nouvelle voie, avec de nouveaux modèles gouvernementaux qui se concentrent sur l'action climatique et tirent parti de la puissance de la quatrième révolution industrielle. Ce forum est une plateforme solide visant à renforcer nos partenariats pour des choix plus ambitieux, ce qui nous permet de bâtir un avenir meilleur, plus intelligent et durable". Amira El-Fadil, commissaire aux Affaires sociales à la Commission de l’Union africaine, a indiqué que le bien-être des sociétés africaines dans divers domaines, par le biais de politiques et de programmes phares, est essentiel pour les succès futurs du continent.

Au nom de l'UA-MAEP, le Pr Eddy Maloka a déclaré : « Il est plus urgent que jamais de mettre en place des institutions solides et résistantes en Afrique, avec les conséquences décourageantes de la crise du Covid-19 sur le continent. Le partenariat du MAEP avec le gouvernement des EAU, constitue une opportunité ambitieuse pour la coopération au développement afro-arabe". Dr Francis M. Kai-Kai, ministre de la Planification et du Développement économique de la Sierra Leone, a déclaré que le multilatéralisme sera la clé essentielle pour relever les défis mondiaux auxquels le monde est confronté aujourd'hui, y compris le Covid-19, le changement climatique, l'éradication de la pauvreté et les inégalités dans le monde.

Des ministres de haut niveau du centre des gouvernements africains ont débattu des thèmes clés sur la préparation, la stratégie et l'innovation futures, l'excellence et les capacités du gouvernement, la sécurité alimentaire et la transformation économique des services gouvernementaux, ainsi que les moyens de collaboration pour aller de l'avant. Le forum marque le début d'un partenariat plus large entre les participants.