Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Les Plateformes multifonctionnelles, un puissant outil de réduction de la précarité


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 23 Décembre 2017 modifié le 23 Décembre 2017 - 08:44


Les Plateformes multifonctionnelles, un puissant outil de réduction de la précarité
Lomé - Dans le but d’améliorer les conditions de vie des populations en vue de réduire la pauvreté, le gouvernement togolais, sous la conduite du Chef de l’Etat, SEM Faure Essozimna Gnassingbé, a entrepris depuis quelques années un vaste chantier de développement communautaire. Parmi ces programmes de développement, figure le Programme National de développement de la Plateforme Multifonctionnelle (PN-PTFM). Ce programme est considéré comme l’une des solutions de l’autonomisation des femmes en milieu rural.

Le Programme National de développement de la Plateforme Multifonctionnelle (PN-PTFM) s’inscrit dans le cadre du Programme d’Urgence de Développement Communautaire (PUDC) et sa mise en œuvre est  confiée au ministère du Développement à la Base, de l’Artisanat, de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes.

Lancé en 2009 par le Président de la République, SEM Faure Gnassingbé, ce programme entend contribuer à l’accroissement des revenus et l’amélioration des conditions de vie des populations rurales à travers un accès élargi aux services énergétiques fournis par les Plateformes Multifonctionnelles (PTFM). En outre, ce programme contribue à la création de l’emploi et à l’amélioration du statut socio-économique et politique de la femme au Togo.

La Ministre du Développement à la Base, de l’Artisanat, de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, Victoire Tomegah-Dogbé a mis en exergue les bienfaits de ce programme dans la vie des populations. « Quand vous installez une plateforme multifonctionnelle dans une localité, vous changez la vie de ces communautés. Vous changez la vie des femmes qui sont elles-mêmes les gestionnaires de ces plateformes. Vous donnez de l’emploi aux jeunes artisans qui installent et font la réparation de ces plateformes », a-t-elle précisé tout en soulignant que ces plateformes multifonctionnelle constituent un puissant outil de réduction de la pauvreté dans les communautés rurales et sont des outils qui promeuvent l’entreprenariat féminin en milieu rural. « Les plateformes multifonctionnelles permettent aux écoles et aux centres de santés situés en milieu rural de bénéficier de l’électricité. Un autre atout du projet est la possibilité de transformer les produits agricoles sur place, ce qui supprime par la même occasion, les déplacements des agriculteurs vers les villes pour la transformation de leurs produits », a-t-elle ajouté.

La coordinatrice de cette institution Prénam Awili a souligné l’utilité de la Plateforme Multifonctionnelle. « Le concept de Plateforme Multifonctionnelle (PTFM) repose entre la corrélation de certaines dimensions de la pauvreté qui touche particulièrement les femmes et les filles d’une part, et les activités domestiques auxquelles elles sont astreintes et qui se caractérisent par une dépense énorme de temps et d’énergie humaine, d’autre part », a-t-elle indiqué. « La PTFM  a donc été conçue pour se substituer à la force motrice humaine afin de libérer les femmes et les jeunes filles  de corvées longues et  pénibles qu’elle étaient obligées d’exécuter manuellement et qui ne sont pas rémunérées ».

En laçant les Plateformes Multifonctionnelles en mai 2011, l’Etat togolais avait pour souci d’installer plus de 1000 plateformes dans les zones rurales à l’horizon 2020. Précisons qu’à ce jour, le gouvernement, avec l’appui des partenaires, a installé 259 PTFM dans les villages reculés sur tout le territoire national. Grâce à ces plateformes, les femmes ont accès  à l’énergie, ce qui leur permet de gagner du temps pour mener leurs activités rémunératrices.  Les jeunes filles se consacrent mieux à leurs études. L’exploitation de la PTFM génère des recettes qui permettent aux membres des groupements de s’octroyer des microcrédits. Il permet également de créer des emplois  locaux.

Notons que 70% de la population au Togo vit en milieu rural et ces PTFM ont une incidence directe sur la vie des agriculteurs. Leur action porte également sur l’éducation avec les cantines scolaires, l’énergie et l’appui à la transformation des produits agricoles.  La mise en place de PTFM permet non seulement de lutter contre la pauvreté mais également de s’attaquer aux inégalités de genre en donnant plus de pouvoir aux femmes. Cela a aussi pour effet de dynamiser la croissance économique par la création de petites entreprises.

Ce programme a généré près d’un demi-milliard de FCFA de ressources pour les bénéficiaires. Les populations les plus défavorisées ont désormais les moyens de sortir de l’extrême pauvreté.