Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Les principaux faits marquants de l’actualité au cours de cette semaine au Togo


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 7 Juillet 2018 modifié le 7 Juillet 2018 - 00:27


Lomé. Crédits photo : sources
Lomé. Crédits photo : sources
Lomé - L’actualité a été une fois riche cette semaine au Togo tant sur le plan diplomatique, politique, économique, et culturel.

Sur le plan politique, le lundi 2 juillet, le gouvernement dans un communiqué officiel a informé l’opinion de la désignation du Togo pour prendre la tête du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union Africaine (UA). Cette désignation devra permettre au Togo de continuer à contribuer de façon efficace aux débats et discussions de cet organe dont l’objectif est de prévenir les conflits et de maintenir la paix sur le continent. La présidence du CPS donne également droit au pays de Faure Gnassingbé de faire exécuter les décisions de l’organisation.

L’autre fait marquant cette semaine au plan politique est la nouvelle sortie du président français Emmanuel Macron sur la crise politique togolaise alors qu’il était en visite officielle au Nigéria. Celui-ci a déclaré sur la situation togolaise que « le statu quo n’est pas possible au Togo ». Bien évidemment les propos du président Macron ont suscité des réactions au niveau du gouvernement et de la Coalition de la C14, et chacun est allé de son interprétation.

Pour le ministre Gilbert Bawara, la déclaration d’Emmanuel Macron reflète également la position du gouvernement togolais. « Le gouvernement et sa majorité ne sont pas disposés à se situer dans une logique de statu quo. Nous avons toujours insisté sur deux exigences.  D’une part un esprit d’ouverture et de recherche du compromis mais en même temps la détermination et l’engagement à aller au bout du processus en veillant à ce que les reformes politiques notamment constitutionnelles puissent être opérées en vue de renforcer la démocratie et faire en sorte que les aspirations du peuple puissent être assurées », a indiqué le Ministre de la Fonction publique, Gilbert Bawara.

Signalons également que du 4 au 6 juillet 2018, la Secrétaire adjointe des Nations Unies, la Japonaise Izumi Nakamitsu était en visite au Togo. Au cours de son séjour en terre togolaise, elle a eu des entretiens avec les plus hautes autorités du pays mais a également présidé à la cérémonie de réception du siège de l’UNREC à Lomé, un centre offert par le Togo.

Sur le plan économique, le ministère de l’agriculture de l’élevage et de la pêche a communiqué mercredi 4 juillet les chiffres de la campagne agricole 2017-2018 au Togo. Ces chiffres ont révélé un excédent de 21% en terme de production agricole au Togo. Le même jour a débuté à Kara la 10ème édition du Forum national des paysans togolais. Une rencontre qui réunit chaque année des experts et producteurs au tour de divers termes relatifs au développement de l’agriculture au Togo.

Mardi 3 juillet, la Chambre du commerce et de l’Industrie du Togo (CCIT) a lancé un appel aux opérateurs économique togolais à prendre part massivement à la 17ème édition du forum de l’AGOA (African Growth & Opportunity Act) qui aura lieu du 9 au 12 juillet prochain aux Etats-Unis. Ce programme est une initiative du gouvernement américain qui vise à permettre aux pays africains éligibles au programme d'exporter sans droits de douane certains de leurs produits sur le marché américain. Rappelons que c’est le Togo qui avait organisé la 16ème édition.

Côté éducation, les examens de fin d’année ont également débuté cette semaine avec les candidats au BEPC. Ils étaient au total 118 107 candidats cette année dont 52 747 filles et 360 garçons a composé dans 303 centre d’écrits répartis sur l’ensemble du territoire national. Les épreuves écrites qui ont débuté le mardi 3 juillet ont pris fin ce vendredi 6 juillet 2018.

Sur le plan culturel, il y a eu le lancement de la première édition de la semaine de promotion du cinéma togolais le 2 juillet dernier. Cette initiative du ministère de la culture vise à promouvoir et à développer la production des œuvres cinématographiques togolaises à travers les longs-métrages. Des séances formations et des projections de film togolais sont au programme de cette manifestation qui prendra fin demain 7 juillet.