Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POINT DE VUE

Mahamat Nour Ahmed Ibedou : "une responsabilité à assumer"


Alwihda Info | Par Mahamat Nour Ahmed Ibedou - 7 Août 2019 modifié le 7 Août 2019 - 19:04


Le secrétaire général de la CTDDH, Mahamat Nour Ahmed Ibedou. © Alwihda Info
Le secrétaire général de la CTDDH, Mahamat Nour Ahmed Ibedou. © Alwihda Info
La situation socio-politique dans notre pays est bloquée ; tous les tchadiens même ceux du MPS et les plus proches courtisans d'IDRISS DEBY le reconnaissent en privé. La machine à force de gouvernance et de gestion tribale et clanique, d'approximation, d'amateurisme, de médiocrité et d'exclusion à outrances a lâché; elle ne fonctionne plus; essayer de la réparer en changeant quelques pièces ne suffit plus; il faut nécessairement changer le moteur tout entier.

Ce constat est fait par les bailleurs et autres partenaires du pays dont certains n'hésitent plus à proposer des solutions de sortie de crise et essayer ainsi de recoller les morceaux.

Pendant ce temps, le gouvernement français qui a opté résolument pour un soutien inconditionnel à IDRISS DEBY au point d'agacer ses alliés européens et américains continue à tenir à bout de bras le système du tyran.

Nous avons longtemps essayé de comprendre ces relations incestueuses mais nous pensons qu'elle ne peuvent s'expliquer que par une convergence d'intérêts particuliers, d'un système de réseautage, et d'appartenance à des loges maçonniques etc. En somme la France-Afrique. C'est ce système conçu par le gouvernement français pour perpétuer le mécanisme des colonies au lendemain des indépendances qui maintient Idriss DEBY au pouvoir.

Le vrai bourreau du peuple tchadien et de beaucoup de peuples africains francophones est bel et bien le gouvernement français.

Nous le dénonçons ici parce qu'il est temps de designer le vrai coupable de nos malheurs tant au Tchad qu'en Afrique. DEBY et les autres chefs d'État Africains francophone ne sont que des"Sous-préfets chargés de veiller à la bonne marché des intérêt français dans une Afrique exploitée à outrance." Selon une déclaration du très respecté activiste ivoirien Mamadou Konaré.

D'un autre côté, nous disons que le monde est régi par les intérêts et nos intérêts à nous les tchadiens, c'est nous qui les garantirons pas une puissance extérieur moins encore un de ses supplétifs installé à la tête de notre état., Le contexte actuel de blocage nous interpelle tous et les élites en particulier doivent se faire un devoir de ne plus continuer à laisser Mr DEBY dilapider les richesses communes et de détruire le patrimoine commun en toute impunité; c'est pourquoi des cadres tchadiens conscients de l'état de délabrement actuel de notre pays ont décidé d'organiser un dialogue inclusif dans un cadre neutre afin de diagnostiquer les maux qui minent notre pays et de poser les jalons pour des solutions définitives à notre situation actuelle. Tous, nous devons organiser ce forum qui aura le mérite d'être le plus inclusif possible.

Les forces vives de l'intérieur, les représentants de la diaspora, et ceux du pouvoir en place ainsi que les opposants armés, tout le monde doit être au rendez-vous. il n'est plus question de laisser le monopole de la gestion de nos affaires à un individu responsables de graves violations des Droits de l'Homme et de nos droits économiques depuis presque 30 ans et surtout ne plus le laisser s'amuser avec notre avenir. Il est temps d'agir pour éviter un suicide Collectif.

Mahamat Nour Ahmed Ibedou
Secrétaire Général de la CTDDH