Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Message sur l’Etat de la Nation : le parlement congolais convoqué en congrès avant fin décembre


Alwihda Info | Par Claude Dinard Vimond - 15 Décembre 2018 modifié le 15 Décembre 2018 - 17:15

Le président Denis Sassou N’Guesso prononcera son message sur l’Etat de la Nation devant le parlement réuni en congrès, le 29 décembre 2018. La confirmation a été donnée par le décret numéro 2018-454 du 14 décembre 2018 rendu public dans la capitale congolaise.


Denis Sassou N'guesso devant le parlement en congrès en 2017
Denis Sassou N'guesso devant le parlement en congrès en 2017
Cette année la tradition sera encore respectée comme en 2017. Le message sur l’Etat de la Nation se fera en décembre, contrairement aux années précédentes ou le chef de l’Etat s’adressait à la Nation, d’abord le 15 août lors des festivités marquant la fête nationale et le 31 décembre à l’occasion du message des vœux de nouvel an au peuple congolais.

Le décret convoquant le parlement réuni en congrès pour l’adresse du chef de l’Etat à la Nation a été publié, ce 14 décembre. Il porte le numéro 2018-456 et obéit aux dispositions constitutionnelles notamment dans son article 127 qui stipule, dans son premier alinéa, que « L’Assemblée nationale et le Sénat peuvent se réunir en congrès sur convocation du Président de la République. »

Cette adresse sur l’Etat de la Nation se déroulera dans un contexte particulier marqué par la consolidation de la paix et la persistance de la crise économique. Au sujet de cette crise, le Congo est présentement en négociation avec le fonds monétaire international (F.M.I.) dont la dernière mission, qui a eu lieu récemment à Brazzaville, a permis aux deux parties d’échanger sur les points de discordances encore pendants pour conclure un accord qui pourrait soutenir le programme économique du Congo. Dans son adresse, Denis Sassou N'Guesso évoquerait cette question.

Par la même occasion, le président congolais ne manquera, sans doute pas, de féliciter le peuple congolais pour les sacrifices consentis devant la dureté de la vie et les partenaires sociaux pour le respect de la trêve sociale. Il devrait saluer le gouvernement pour ses efforts dans le maintien des acquis sociaux et demander des efforts supplémentaires pour les autres catégories sociaux professionnels en situation budgétaire de transfert.

Le parachèvement de la mise en place des institutions républicaines conformément à la nouvelle constitution notamment avec la publication, le 14 décembre en cours, des décrets de nomination des membres de la cour constitutionnelle et de la Haute cour de justice pourrait également être abordé dans ce message du président. D’autres sujets ayant trait, par exemple, à la décentralisation et à la bonne gouvernance meubleront certainement cette adresse à la nation.

L’occasion serait aussi tout indiquée pour Denis Sassou N’Guesso de souhaiter les meilleurs vœux à l’ensemble du peuple congolais pour l’année nouvelle et d’inviter le peuple congolais au travail et à l’optimisme pour l’année 2009.