Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Nouveau partenariat dans la lutte contre la schistosomiase en Éthiopie


Alwihda Info | Par AMA - 13 Décembre 2017 modifié le 13 Décembre 2017 - 16:46

Un projet pilote d'éducation de santé sur trois ans cible une population d'environ 266 000 enfants.


ADDIS ABABA, Éthiopie, le 13 décembre 2017, -/African Media Agency (AMA)/- Entreprise leader dans les sciences et les technologies, Merck a conclu officiellement aujourd'hui un partenariat de trois ans avec la Fondation NALA, National Archive and Library Agency, dans le but d'étendre la sensibilisation à la schistosomiase en Éthiopie. La Fondation NALA, une organisation non gouvernementale qui lutte contre les causes primaires des maladies tropicales orphelines, apportera son soutien au ministère fédéral éthiopien de la santé grâce à la mise en place d'une approche collaborative de proximité. Avec le lancement de ce nouveau projet, Merck étend ses activités de sensibilisation et d'éducation en matière de santé en Afrique 

Grâce au Praziquantel Donation Program de Merck qui fête son 10e anniversaire en 2017, plus de 19 millions de comprimés ont été distribués en Éthiopie pour traiter la maladie,. ce qui place ce pays en deuxième place des bénéficiaires de ce médicament qui a permis de traiter environ 7 millions d'enfants d'âge scolaire. « L'administration du traitement est une première étape importante permettra d'atténuer la sévérité de l'infection mais la protection des enfants nécessitera une administration annuelle du traitement. Par conséquent, nous ne devons pas nous contenter de ces dons de médicaments, mais nous devons combattre activement le risque de réinfection », a déclaré Johannes Waltz, responsable du Merck Praziquantel Donation Program.

Le nouveau projet pilote a donc pour objectif de prévenir ce risque de réinfection des enfants par cette maladie tropicale parasitaire grave. En plus d'assurer une meilleure sensibilisation à la schistosomiase, il est très important de travailler sur le comportement chez les très jeunes enfants afin de réduire à la fois les risques de contamination des personnes et l'-infestation de l'eau. Le projet commencera dans l'agglomération de Mizan Aman, dans la région de Bench Maji située dans le sud-ouest de l'Éthiopie, où plus de 80 % des enfants d'âge scolaire sont touchés par la schistosomiase. En mettant en place une approche faisant intervenir la communauté, les outils et supports éducatifs seront adaptés aux traditions locales afin de communiquer des messages simples à comprendre et appropriés aux besoins spécifiques des communautés et du milieu de vie. Le responsable local informera sur les meilleures pratiques et mettra en œuvre les leçons apprises dans toute la zone de Bench Maji. « La responsabilisation et la mobilisation sur place sont essentielles pour prévenir et contenir la schistosomiase », a déclaré Zvi Bentwich, président et fondateur de la Fondation NALA.

L'objectif est de contribuer à la mise en œuvre d'une approche globale dont le but sera d'avoir un impact durable, en particulier dans les régions très affectées, et ce afin de réduire la prévalence de la maladie par son contrôle voir son élimination. « En plus des traitements, notre stratégie nationale prioritaire est d'intégrer l'éducation à la santé, l'hygiène, la protection et l'assainissement de l'eau afin d'amorcer un changement de comportement », a déclaré Biruck Kebede Negash, directeur du département de prévention et du contrôle des maladies au ministère fédéral éthiopien de la santé.

Dans le cadre de sa stratégie responsable citoyenne, Merck apporte son aide à l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) dans la lutte contre la schistosomiase parasitaire en Afrique. Depuis le début du Merck Praziquantel Donation Program en 2007, plus de 150 millions de patients, en majorité des enfants scolarisés, ont reçu un traitement. Pour ce faire, Merck a gracieusement donné à l'OMS près de 700 millions de comprimés de praziquantel, la référence absolue pour ce type de traitement. La substance est bien tolérée et est le traitement le plus efficace à ce jour contre la schistosomiase. Merck élabore également des thérapies de lutte contre la schistosomiase pour les enfants en très bas âge, réalise très tôt des recherches sur les nouveaux médicaments, les diagnostics et le contrôle de la transmission. En outre, l'entreprise contribue aux programmes d'éducation et de sensibilisation en Afrique et elle coopère avec des partenaires de la Global Schistosomiasis Alliance.