Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Paix et réconciliation au Congo : Les Nations Unies déterminées à soutenir le Conseil National du Dialogue


Alwihda Info | Par Olive Jonala - 15 Février 2019 modifié le 15 Février 2019 - 19:19

Les Nations Unies soutiennent très fortement le Conseil National du Dialogue qui a été installé en 2018. C’est ce qu’a déclaré François Louceny Fall, représentant spécial du secrétaire général de l’ONU pour l’Afrique Centrale et chef du bureau régional des Nations Unies pour l’Afrique Centrale, au sortir de sa rencontre de travail avec Martin Mberi, secrétaire permanent du Conseil National du Dialogue, ce jeudi 14 février 2019, à Brazzaville.


Louceny Fall (à droite) échangeant avec Martin Mberi
Louceny Fall (à droite) échangeant avec Martin Mberi
Avant d’être reçu en audience, ce 15 février, par le président congolais, Denis Sassou-N’Guesso, François Louceny Fall a eu une série d’entretiens avec les leaders de l’opposition, du centre et de la majorité présidentielle ainsi que le secrétariat permanent du Conseil National du Dialogue chapeauté par Martin Mberi. « Et je viens d’avoir un entretien très utile avec le secrétaire permanent du Conseil National du Dialogue. » Ce sont ces premiers mots sortis de la bouche du représentant spécial des Nations Unies, avant de préciser « Nous avons reçu des brins d’informations très utiles sur le fonctionnement de cet organe qui vient d’être installé. »

Cet organe de concertation, d’apaisement et de recherche du consensus entre les forces vives de la Nation qui est sur la bonne voie a le soutien des Nations Unies, a dit François Louceny Fall qui demeure tout de même conscient que le « dialogue est la voie pour tous les pays en voie du développement démocratique de pouvoir discuter les problèmes d’intérêt national et éviter les troubles et violences. »

Pour lui, le dialogue national est la seule voie idéale. Car, pense-t-il, « les sujets qui seront discutés doivent l’être avec l’ensemble des partis politiques. »

Le chef du bureau régional des Nations Unies pour l’Afrique Centrale a lancé un appel pressant à tous les leaders politiques de « participer aux activités de cet organe important. Parce que c’est le cadre permanent qui est installé. » Avec cet organe, a renchéri le représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU « Il ne servira plus d’organiser des commissions ad ‘hoc du dialogue » . Il n'a pas manqué d'inviter les leaders politiques à « s’engager dans cette voie qui est l’unique issue qui amènera ce pays à la paix. »

Il sied de noter que, le Conseil National du Dialogue a été crée au terme de la loi organique n°30-2017 du 07 août 2017, et de la constitution du 25 octobre 2015. Il a pour mission de débattre et de se prononcer sur les grands problèmes politiques d’intérêt national.