Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Présidence de l’Union Africaine de Judo : un challenger nommé Me Abakar Djermah


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 10 Janvier 2020 modifié le 10 Janvier 2020 - 19:30


Présidence de l’Union Africaine de Judo : un challenger nommé Me Abakar Djermah. © DR
Présidence de l’Union Africaine de Judo : un challenger nommé Me Abakar Djermah. © DR
Le président du Comité Olympique et Sportif Tchadien est candidat à la présidence de l’Union Africaine de Judo. En effet, Me Abakar Djermah Aumi veut redonner au Judo tout ce qu’il lui a permis de réussir dans sa vie. Pour le vice-président de la Commission Finances de l’ACNOA, c’est le moment de redynamiser, développer, et donner une nouvelle dimension à la discipline sur le continent.

Élu en avril 2016 à Tunis avec prise de service le 26 novembre 2017 comme Directeur sportif de l’Union Africaine de Judo, et délégué technique au niveau mondial, par ailleurs membre de la Fédération Internationale de Judo, Me Abakar Djermah Aumi note qu’il est temps pour lui de briguer la présidence de l’Union Africaine de Judo, afin de faire ses preuves. Le président de la Fédération Tchadienne de Judo, encouragé par ses pairs, a le vent en poupe.

Auréolé d’une expérience de 12 ans en management international associatif, 21 ans en éducation et coaching en art martial, 06 ans d’expertise en organisation des compétitions continentales et internationales, Me Abakar Djermah Aumi est celui sur qui repose désormais l’espoir du Judo en Afrique.

« Je suis candidat à l’élection à la Présidence de l’Union Africaine de Judo (UAJ). Si je postule à ce poste, c’est parce que j’ai la ferme conviction de pouvoir apporter un renouveau et un dynamisme croissant pour le développement et la promotion de judo africain. Je m’engage à mener à bien la noble mission assignée à l’Union Africaine de Judo et je jouis d’une vingtaine d’années d’expérience dans le management des organisations sportives. Le judo m’a apporté tout ce que j'ai réussi dans la vie. J'ai grandi dans cette discipline, il m'a donné la force de tenir le coup et des nerfs. Il enseigne le code moral, un code comportemental qui nous donne les enseignements nécessaires pour faire face à la vie de tous les jours. C’est avec humilité que je m’adresse à vous, reconnaissant la confiance que vous placez en moi pour le Judo africain, pour l’attachement efficace et l’estime vis-à-vis de ma modeste personne, ce moment me paraît le plus approprié pour remercier, la famille du Judo africain », a affirmé le Tchadien en début d’année.

Optimiste en ce qui concerne l’éclosion de l’extraordinaire potentiel dont dispose le continent africain dans le domaine du judo, et porté par sa vision qui s’inscrit dans le dynamisme d’intéresser davantage les partenaires, Me Abakar Djermah Aumi croit fermement en ses chances. Il compte donner un nouveau souffle au judo africain à travers le programme dont il est porteur dans sa course à la présidence de l’Union Africaine de Judo. « A travers mon programme, je souhaite avec mon équipe apporter une nouvelle dynamique dans la gestion du judo africain, la promotion et le développement du judo au plan africain et international doit être les défis de l’ère. L’éducation et la culture de la paix à travers le Judo seront au centre de notre politique et le code de judo notre ligne de conduite. Conscient que le champ d’action est donc large, mais mon cursus quantifié et qualifié, me permet d’être aujourd’hui le candidat potentiel pour la présidence de l’UAJ. C’est une preuve de responsabilité avérée, comptant sur vos appuis, je tiens à remercier les uns et les autres pour votre accompagnement », déclare le président du Comité Olympique Sportif Tchadien.

L'Union Africaine de Judo (UAJ), est une association regroupant 54 fédérations nationales d'Afrique. Elle a pour rôle de gérer, développer le judo à l'échelle continentale et mondiale.