Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Processus électoral en RDC : un émissaire de Joseph Kabila dépêché à Brazzaville


Alwihda Info | Par Bertrand Aristide Elenga - 16 Janvier 2019 modifié le 16 Janvier 2019 - 22:18

Le président de la République Démocratique du Congo (RDC), Joseph Kabila Kabange a donné « des explications sur le déroulement du processus électoral dans son pays » à son homologue congolais et président en exercice de la Conférence internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL), Denis Sassou N’Guesso, à travers une missive. Monsieur Antoine Ghonda, ancien ministre des affaires étrangères de la RDC, le porteur de cette lettre, a été reçu en audience par le chef de l’Etat congolais.


Poignée de main Sassou N'Guesso-Antoine Gondha (à gauche)
Poignée de main Sassou N'Guesso-Antoine Gondha (à gauche)
« Il est utile pour nous en RDC de bénéficier de l’expérience et de l’expertise du président Denis Sassou-N’Guesso dans le cadre de la démocratie pacifique qui se déroule ici [au Congo-Brazzaville] ». Ainsi s’est exprimé Monsieur Antoine Ghonda devant la presse, au terme de son entretien avec Denis Sassou N’Guesso.

L’émissaire de Joseph Kabila Kabange a rappelé le mini-sommet conjoint CIRGL-SADC, tenu à l’initiative du président Denis Sassou-N’Guesso en décembre dernier à Brazzaville et qui avait « apporté l’appui au processus électoral en RDC ».

L’ancien ministre des affaires étrangères de la RDC qui a noté avec insistance, l’importance pour Denis Sassou-N’Guesso d’appréhender et suivre les tenants et aboutissants du processus électoral en RDC, en sa qualité de président en exercice de la CIRGL.

Selon de nombreux observateurs, le déclenchement d’une crise post-électorale avec le risque d’une implosion sociale inquiète beaucoup de pays voisins de la RDC, dont le Congo-Brazzaville. Visiblement conscient de ce risque, Monsieur Antoine Ghonda, a émis le vœu que « la suite des élections qui viennent d’avoir lieu se passe dans le calme ».