Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Sahel : "L’aide française doit être élargie au mandat de l’ONU", Saleh Kebzabo


Alwihda Info | Par - 12 Janvier 2020 modifié le 12 Janvier 2020 - 11:42



Le président de l'UNDR, Saleh Kebzabo. © AlWihda Info/archives
Le président de l'UNDR, Saleh Kebzabo. © AlWihda Info/archives
Le président de l'Union nationale pour le développement et le renouveau (UNDR), Saleh Kebzabo, a estimé samedi que "la présence militaire française au Sahel doit être comprise comme une stratégie de lutte mondiale contre le terrorisme". Il a été interrogé sur le sommet de Pau du 13 janvier 2020 qui réunira des chefs d'Etat africains et leur homologue français Emmanuel Macron.

Saleh Kebzabo a ajouté que "tous les groupes djihadistes au Sahel se réclament des organisations internationales basées au Proche Orient qui les inspirent et les arment. Les pays sahéliens sont donc débordés et ont sollicité l’aide française qui, de mon point de vue, doit être élargie au mandat de l’ONU."

Selon lui, "la controverse viendrait du découragement de l’opinion africaine qui ne comprend pas que les djihadistes gagnent du terrain malgré la présence de troupes étrangères en nombre et bien équipées. Il faut évidemment noter l’inefficacité des armées africaines incapables d’assurer la sécurité et la souveraineté des pays indépendants depuis 60 ans."

"Les mouvements des troupes tchadiennes sur les théâtres d’opération extérieurs font parti de la gestion personnelle du Tchad par Déby qui n’en rend même pas compte à l’Assemblée nationale. Il doit en assumer toutes les conséquences, surtout qu’il se dit que ces troupes ne seraient pas payées", a déclaré Saleh Kebzabo.
Djimet Wiche Wahili
Journaliste, directeur de publication. Tél : +(235) 66304389 E-mail : djimetwiche@gmail.com En savoir plus sur cet auteur



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 63205229 ; 66304389 ; 63415139  (Bureau N'Djamena)