Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POINT DE VUE

Tchad : « il faut étendre la coopération économique avec d’autres pays », Madjitoloum Josue, ONAPET


Alwihda Info | Par Madjitoloum Josue - 1 Janvier 2018 modifié le 1 Janvier 2018 - 17:37


Tchad : « il faut étendre la coopération économique avec d’autres pays », Madjitoloum Josue, ONAPET
2017 constitue une année charnière pour le Tchad qui a fini par se rendre à l’évidence que la très forte dépendance des revenus pétroliers dont le cours sur le marché mondial est volatile n’est pas une bonne option. Aussi, dans son Plan National de Développement 2017-2021 une place prépondérante a été accordée à la diversification de l’économie qui constitue l’axe III.

L’élaboration du PND a été suivie par l’organisation d’une Table Ronde à Paris sous la houlette de S.E.M Idriss DEBY ITNO, Président de la République, Chef de l’Etat, afin de mobiliser les financements et d’attirer les investisseurs étrangers. Les résultats de cette Table Ronde couronnée de 20 milliards de dollars de promesses d'investissements, soit 10 897 milliards de francs CFA dont 65 % sont destinés à booster le secteur privé, montre à suffisance que le pays regorge d’énormes potentialités.

Aussi, importe-t-il d’envisager d’étendre la coopération économique avec d’autres pays en dehors de ceux avec lesquels le Tchad est habitué déjà à commercer à l’instar des Etats-Unis, la Chine, la France, le Cameroun et les Pays Bas.

La tenue du Forum Économique Tchad-Russie entre en droite ligne de cette diversification prônée par les hautes autorités de la République et qui constitue un axe stratégique du PND. A travers cet événement inédit, il s’agira de présenter les opportunités d’investissement au Tchad aux partenaires russes désireux de répondre à l’appel lancé à Paris. 

C’est donc un immense chantier dont tous nous jetons la base ce jour du 6 au 8 Septembre 2017 à Paris en France pour le Plan National de Développement 2017-2021. Ce chantier est d’autant immense que S.E.M Idriss Deby INTO, Président de la République, chef de l’Etat, affiche clairement l’ambition louable de voir le Tchad figurer par les pays émergents à l’horizon 2030.

Les promoteurs tant au niveau urbain que rural doivent épouser cette vision et s’atteler à faire de la PME un nouveau gisement pour le développement d’activité économiques locales.

Si le Tchad a raté le coche avec l’exploitation du pétrole, il devrait prendre les dispositions pour que l’avènement du train déjà annoncé ne laisse pas les promoteurs des PME sur le quai de la gare.

Pour finir mon propos, si l’on s’en tient au premier recensement général des entreprise réalisés par l’INSSED, il existe plus de 30 000 entreprises au Tchad mais la quasi-totalité d’entre-elles manque de cadre de concertation et d’action, c’est ce qui justifie que nous portions aujourd’hui sur les fonds baptismaux l’ONAPET.

Les PME constituent un véritable pôle de développement dans tous les pays du monde, industriels ou en voie de développement. Au Tchad aussi, l’ONAPET s’attèlera à faire en sorte que les PME jouent un rôle important dans tous les domaines et surtout dans le domaine de l’absorption du chômage et du sous-emploi. C’est aussi l’occasion de remercier le Gouvernement qui a réussi à organiser ce PND qui reste le seul gage de la sortie de la crise actuelle.

BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2018

MADJITOLOUM JOSUE
Président de L’Organisation Nationale Patronale des Entreprises du Tchad



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 18 Avril 2018 - 23:40 Droit vers le bonheur et la réussite