Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : 2 membres du congrès américain reçus au Palais, après la résolution du "petit fonctionnaire"


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 6 Octobre 2022


Le président de la transition Mahamat Idriss Deby a reçu ce 6 octobre deux membres de la chambre des représentants du congrès américain. Austin Scott et Jimmy Panetta ont été introduits par l’ambassadeur des États-Unis au Tchad, Alexander Lascaris, informe la Présidence de la République.


La Présidence du Tchad. Illustration. © Sadam Ahmat/Alwihda Info
La Présidence du Tchad. Illustration. © Sadam Ahmat/Alwihda Info
"La lutte contre le terrorisme et le processus de transition au Tchad ont été au menu des échanges avec le chef de l’État", détaille la Présidence.

À la sortie de l'audience, les deux hommes ont évoqué une convergence de vues sur plusieurs sujets sur le plan bilatéral, continental et international. Selon eux, le Tchad, qui entretient depuis de longues dates des relations d’amitié et coopération avec les États-Unis, est un partenaire privilégié dans la sous-région.

Un sénateur américain appelle à des sanctions ciblées

Le 30 septembre, le sénateur américain Bob Mendez a réagi aux résolutions du dialogue national conduisant à prolonger la transition et permettre aux dirigeants de la transition de se présenter aux prochaines élections.

“La décision du putschiste Mahamat Deby de se présenter aux prochaines élections tchadiennes défie les principes de l'Union africaine”, affirme Bon Mendez. Il assure que la situation au Tchad est un “coup d’État” plutôt qu’une prise de responsabilité de l’armée face à une situation de péril au lendemain de la mort du président Idriss Deby.

“L'avenir du Tchad étant en péril, nous devons imposer des sanctions ciblées à ceux qui compromettent la transition vers la démocratie. Les juntes militaires en Afrique devraient en prendre note”, ajoute-t-il.

Le sénateur Bob Mendez, également président de la commission sénatoriale des affaires étrangères, est à l’origine d’une résolution introduite il y a quelques mois, appelant le gouvernement américain à réagir fermement à toute entrave au transfert du pouvoir aux civils.

Le président Mahamat Idriss Deby avait fermement réagit en le qualifiant de “petit fonctionnaire” et en invoquant la souveraineté du Tchad.



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 29 Septembre 2023 - 16:10 Tchad : nominations au ministère des Finances


Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 99267667 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)