Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : 200 personnes condamnées à de lourdes peines pour terrorisme


Alwihda Info | Par Mahamat Abderamane Ali Kitire - 26 Août 2019 modifié le 26 Août 2019 - 20:06



Des gendarmes escortent un détenu au Tchad. Illustration. © Alwihda Info
Des gendarmes escortent un détenu au Tchad. Illustration. © Alwihda Info
La cour criminelle spéciale siégeant à Koro Toro pour le jugement de présumés terroristes et éléments de Boko Haram a rendu ce lundi 26 août son verdict. Elle avait ouvert mardi dernier sa session en présence du ministre de la Justice, garde des sceaux, Djimet Arabi.

Le verdict a été lu par le procureur général.

Le procès s'est déroulé en deux phases : la première phase concerne les personnes soupçonnées ou arrêtées pour des actes de terroristes, tandis que la deuxième phase porte sur le cas d'ex-combattants de Boko Haram emprisonnés à la prison de Koro Toro.

Rebelles de l'UFR

S'agissant du premier groupe, huit personnes sont condamnées à la prison à perpétuité, plus de 20 personnes sont condamnées à 20 ans d'emprisonnement ferme, et plus 100 personnes sont condamnées à la peine de 10 ans d'emprisonnement ferme.

La cour a suspendu l'action publique engagée contre une personne décédée en prison, tandis que 24 mineurs inculpés ont été acquittés.

Combattants de Boko Haram

La deuxième phase concerne des combattants affiliés à Boko Haram. La cour a prononcé des peines allant de 10 à 40 ans de prison.

45 éléments sont condamnés à 40 ans d'emprisonnement ferme ; 12 éléments sont condamnés à 10 ans d'emprisonnement ferme et un élément mineur est relaxé.

Neuf présumés combattants ont été relaxés pour manque de preuves, tandis que l'action publique est éteinte à l'encontre de trois autres présumés combattants décédés en prison.



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 63205229 ; 66304389 ; 63415139 (Bureau N'Djamena)