Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad - Covid-19 : risque élevé de contamination à l'hôpital ?


Alwihda Info | Par - 22 Mars 2020



L’État tchadien a pris des mesures importantes pour éviter la propagation du coronavirus. Celles-ci sont entre autres le confinement des personnes suspectes et la mise en quarantaine de personnes déclarées malades, sans compter l’équipement technologique et la campagne de sensibilisation initiée à l’attention de la population sur la dangerosité de cette pandémie.

Une enveloppe de 15 milliards de Francs CFA a été budgétisée par la cellule de veille et de sécurité sanitaire pour renforcer les mesures préventives. Toutefois, certains responsables de la santé publique semblent beaucoup plus préoccupés par la manière dont ils vont empocher une bonne partie de l’enveloppe, laissant courir un risque de catastrophe sanitaire aux conséquences fâcheuses pour la population.

Comment peut-on comprendre qu’un hôpital soit mis à la disposition des personnes suspectes et de personnes déclarées malades en les confinant dans un bâtiment, sans aucune disposition pratique séparant les deux catégories de personnes précitées ?

Dans l’enceinte de ce bâtiment de l'hôpital de Farcha, les gants et les gels pour les mains manquent. Le personnel médical déployé dans cet hôpital utilise un seul gant pour toute la journée. Il est également dépourvu de tout outil technologique pouvant détecter si une personne a déjà contracté le virus ou pas.

Des médecins se contentent uniquement de prendre la température des personnes confinées à l’aide d’un appareil dont la qualité demeure « douteuse », selon certains patients. Ce qui suppose que le personnel médical est de plus en plus exposé aux risques d'infections dans cet hôpital. Il risquerait de le propager à l’entourage, une fois rentré chez lui, faute de matériel adéquat.

Pourtant, les autorités tchadiennes ont décaissé des fonds importants pour assurer non seulement la santé de la population mais aussi celle du corps médical.

L’amalgame entre personnes éventuellement malades et confinées au sein d'une même structure sanitaire élève le risque de contamination généralisée.

Le personnel déployé au sein de cet hôpital manque cruellement de savons, gels pour les mains et de mouchoirs. Toutes les personnes font usage d’une seule douche et se retrouvent presque tout le temps ensemble.

En principe, les personnes éventuellement déclarées malades doivent être mises en quarantaine dans cet hôpital, tandis que les autres personnes devraient être confinées à l’hôtel Méridien, réquisitionné samedi pour la circonstance.

Le transfert de personnes confinées se ferait sur des critères d’affinités, tandis que d'autres sont obligés d’être internés dans cet hôpital. Même s’ils ne sont pas malades, ils s’exposeront aux aléas de cette pandémie en côtoyant la personne déclarée malade.

L’État doit prendre des dispositions draconiennes en mettant à disposition du matériel de détection. Toutes les conditions doivent être réunies pour assurer une bonne prise en charge, et éviter la propagation généralisée de cette pandémie.

On assiste actuellement à un échec total des mesures préventives dû aux comportements de certains responsables de la santé, apôtres de gain facile qui se livrent régulièrement à des tapages médiatiques en contraste avec la réalité du terrain.

Tchad - Covid-19 : risque élevé de contamination à l'hôpital ?

Tchad - Covid-19 : risque élevé de contamination à l'hôpital ?
Djimet Wiche Wahili
Journaliste, directeur de publication. Tél : +(235) 66304389 E-mail : djimetwiche@gmail.com En savoir plus sur cet auteur



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 99267667 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)